DR

La Cour d'Appel de Paris a invalidé vendredi le jugement rendu contre Geneviève de Fontenay. La dame au chapeau devrait donc pouvoir organiser son propre concours de beauté, concurrent de Miss France.

La Cour d'Appel de Paris a invalidé vendredi le jugement rendu contre Geneviève de Fontenay. La dame au chapeau devrait donc pouvoir organiser son propre concours de beauté, concurrent de Miss France.Geneviève de Fontenay va pouvoir organiser son propre concours de miss, c'est ce qu'a décidé la Cour d'appel de Paris vendredi. Celle-ci a considéré que que la clause de non concurrence avancée par Endemol et la société Miss France pour interdire à la dame au chapeau de participer à l'organisation d'un autre concours de beauté était "illicite", a annoncé l'avocat de cette dernière.Par ailleurs, le tribunal a tenu à préciser que Geneviève de Fontenay ne pourrait pas utiliser la marque Miss France et qu'elle devra cesser de dénigrer le concours et la société Miss France. "Cette interdiction de dénigrement est particulièrement importante pour nous", a déclaré à l'AFP Sylvie Tellier, directrice de la Société Miss France.Pour autant, il semblerait que la guerre ne soit pas totalement finie car, dans un communiqué, la société Endemol a admis le jugement, mais a tenu à rappeler que d'autres procédures judiciaires étaient en cours. Dans un communiqué, les sociétés Miss France et Endemol Développement déclarent qu'elles vont engager immédiatement une procédure au fond pour faire reconnaître définitivement la validité de cette clause et interdire à Geneviève de Fontenay et à son comité d’organiser toute élection concurrente de l’élection Miss France. Tout n'est donc pas encore joué...