DR

Dans son prochain numéro, Télé 7 Jours consacre un dossier à notre Miss France Malika Ménard et ses petits secrets. En voici un échantillon en avant-première…

Dans son prochain numéro, Télé 7 Jours consacre un dossier à notre Miss France Malika Ménard et ses petits secrets. En voici un échantillon en avant-première…Etre Miss France ne veut pas dire ne pas avoir de secret. Au contraire… Malika Ménard, 22 ans, élue depuis quelques semaines seulement Miss France 2010, a confié à Télé 7 Jours 31 d'entre eux. Vie privée, études, goûts télé, rêves et aspirations… Apprenez à mieux connaître notre reine de beauté !"On m'a poussée à me présenter" au concours Miss France, confie Malika Ménard, élue le 5 décembre dernier Miss France 2010 à Nice. Pourtant, la jolie Normande ne cache pas que petite elle "regardai[t] souvent la soirée des Miss France avec son père et [sa] grand-mère". Cet été, elle a même croisé Geneviève de Fontenay à l'hippodrome de Deauville où elle travaillait en tant qu'hôtesse. Un signe du destin ? Depuis son élection, l'amie qui l'a inscrite est en tout cas "sur une autre planète".Modeste, Malika confie : "Je n'ai jamais imaginé pouvoir gagner". Car cette étudiante en droit est consciente de ne pas être parfaite physiquement : "Je n'aime pas mon nez, raconte-t-elle, mais je n'aurai pas recours à la chirurgie esthétique. Mon opération à la main droite a été assez traumatisante comme ça". Elle continue : "Je suis extrêmement maladroite. J'ai des cicatrices sur tout le corps (…). A l'âge de 10 ans, j'ai frappé à une vitre (…). Elle a volé en éclats. J'ai été blessée à la main droite. J'ai perdu une partie de ma sensibilité".Sur le chemin parcouru avant d'être sacrée Miss France 2010, Malika s'est faite des amies. "Miss Bourgogne est venue chez moi à Caen pendant les fêtes. Puis nous sommes parties pour Rennes voir Miss Bretagne. Nous sommes devenues copines et nous nous appelons régulièrement", explique la jeune femme, avant d'ajouter cette anecdote : "Entre Miss, nous nous appelons par le nom de notre région, ou un diminutif comme "Bourgui" pour Miss Bourguignonne. On utilise rarement nos prénoms".Ses premières expériences télévisées passées, Malika ressent comme un soulagement, elle qui est si timide : "Je redoutais de participer à On n'est pas couché. Finalement, ça s'est très bien passé. Eric Naulleau et Eric Zemmour ont été adorables (…). J'ai adoré aller au Grand Journal. C'est étonnant de découvrir l'envers du décor et de voir Michel Denisot en chair et en os."Petite, la demoiselle était "accro au Club Dorothée". "Je regardais Dragon Ball avec mon frère", raconte-t-elle. Aujourd'hui, elle se dit fidèle à L'Edition Spéciale et au Grand Journal de Canal+. "J'adore les séries américaines comme Dr House. Je regarde aussi les dernières éditions des JT de France 2 et France 3". Pourtant, celle qui souhaite devenir journaliste rêve pour l'instant de travailler en presse écrite pour un journal local comme Liberté de Normandie, où elle a déjà réalisé un stage. Sa vie de Miss lui ouvrira peut-être d'autres portes en télévision… A elle de voir si son année passée aux côtés de Geneviève de Fontenay et Sylvie Tellier en tant qu'ambassadrice de la France ne la fera pas aspirer à une carrière plus médiatique…