Selon une dépêche AFP datant d'aujourd'hui mardi 20 avril 2011, la Fédération Fédérale du Commerce (FTC) américaine à demandé hier à la justice des sanctions à l'encontre de sociétés ayant utilisé l’image de Mélissa Theuriau pour vendre de faux produits amincissants.

Selon une dépêche AFP datant d'aujourd'hui mardi 20 avril 2011, la Fédération Fédérale du Commerce (FTC) américaine à demandé hier à la justice des sanctions à l'encontre de sociétés ayant utilisé l’image de Mélissa Theuriau pour vendre de faux produits amincissants.Fin 2010, Mélissa Theuriau avait fait les frais d'une arnaque internet. En effet, plusieurs sociétés vantant des produits prétendus amincissants avaient utilisé son image sur leurs sites internet. Ces sites mettaient souvent en avant l’image de Mélissa Theuriau, affirmant qu’elle avait enquêté sur l’efficacité de leurs produits. Outre l’image de la femme de Jamel Debbouze, les sociétés en question utilisaient aussi d’autres moyens "présumés trompeurs", comme les logos des chaînes de télévision ABC, Fox News, CBS, CNN, USA Today et du magazine Consumer Reports sur leurs sites, qui se présentent comme des recueils de témoignages émanant de sources d’informations respectées."En réalité, ces sites sont simplement des publicités visant à tromper les consommateurs pour les pousser à acheter des produits amincissants aux baies d'açai (palmier d’Amérique du Sud)", a expliqué la Commission Fédérale du Commerce (FTC), qui selon l'AFP a demandé hier à la justice fédérale de geler les actifs des dix sociétés frauduleuses. La FTC a précisé qu'elle était intervenue après que des consommateurs se furent plaints d'avoir dépensé jusqu'à cent dollars pour ces produits, sur la foi des sites incriminés. Elle entend exiger restitution au bénéfice des clients bernés.Quant à Mélissa Theuriau, reste la question de savoir si elle se sent flattée de voir son image ainsi utilisée.