Aujourd'hui le journal Les Echos rapporte une information révélée par la chaîne BFM TV. L'institut Médiamétrie va devoir recalculer le nombre de foyers ayant accès à la télévision par satellite, un chiffre aujourd'hui majoré et qui porte préjudice à la TNT.

Aujourd'hui le journal Les Echos rapporte une information révélée par la chaîne BFM TV. L'institut Médiamétrie va devoir recalculer le nombre de foyers ayant accès à la télévision par satellite, un chiffre aujourd'hui majoré et qui porte préjudice à la TNT.En France, l'institut Médiamétrie a le pouvoir de faire la pluie et le beau temps sur le paysage audiovisuel Français. Il a la lourde charge de calculer les audiences réalisées par les différentes chaînes.Pour ce faire l'institut se base sur un panel de téléspectateurs. Les abonnés du câble, du satellite, de l'ADSL ou simplement de la TNT, devant être représentés proportionnellement proportionnellement car chaque membre du panel a un boitier branché sur sa télé, boitier qui enregistre les programmes regardés et dont les données sont envoyés à Médiamétrie.Les abonnés de CanalSat surévalués dans le panelSeulement, depuis plusieurs mois des chaînes se sont plaintes auprès de l'institut pour dénoncer la surévaluation des abonnés de CanalSat dans le panel, une surévaluation qui porterait préjudice au calcul des audiences de la TNT.Les abonnés de CanalSat ayant accès à plus de chaînes que la moyenne des téléspectateurs, il y a donc moins de probabilité qu'ils regardent les chaînes de la TNT, ou dans une moindre mesure, les chaînes traditionnelles.Une erreur qui pourrait coûter chèreL'institut reconnaissant cette surévaluation et l'impact que celle-ci pourrait entraîner sur le calcul des audiences, il a assuré qu'il referait le calcul d'ici la rentrée prochaine afin que le panel soit vraiment représentatif.Cette surévaluation pourrait en effet entraîné au quotidien des erreurs dans le calcul des audiences des chaînes. Des erreurs qui se joueraient à seulement quelques dixièmes de point d'audience mais dans un marché publicitaire qui pèse 3,4 milliards d'euros, un dixième de point d'audience ca peut faire toute la différence …