DR

Le quotidien Les Echos propose aujourd'hui dans ses colonnes un article sur Ma Chaîne Sport, créée en 2007 par Nicolas Rotkoff, et qui espère en 2010 trouver sa place à côté de sa concurrente Eurosport.

Le quotidien Les Echos propose aujourd'hui dans ses colonnes un article sur Ma Chaîne Sport, créée en 2007 par Nicolas Rotkoff, et qui espère en 2010 trouver sa place à côté de sa concurrente Eurosport.Voilà deux ans que Ma Chaîne Sport joue la carte de la multidiffusion. Disponible sur le câble, le satellite, l'ADSL, les mobiles et Internet, elle est aussi depuis mi-décembre dans l'offre Orange Sports.En 2010, la chaîne lancée en 2007 par Nicolas Rotkoff espère compter grâce à l'ADSL la moitié de ses clients (contre 20% seulement aujourd'hui). Mais ce qu'elle souhaite surtout, maintenant qu'elle "a a fait le tour en ce qui concerne [sa] distribution", explique l'ancien directeur général du pôle sport de TPS, c'est "accroître la notoriété de la chaîne" avec de nouveaux contenus éditoriaux et le passage à la haute définition.Si en début d'année, les négociations avec la Ligue française de football devront reprendre pour tenter de diffuser à nouveau en exclusivité les matchs de la Ligue 2 qui lui apportent 150 000 téléspectateurs en prime, Ma Chaîne Sport compte bien aussi jouer sur ses contenus phares, à savoir le bien-être (qu'elle diffuse le matin) et les sports extrêmes (l'après-midi).2010 marquera donc l'arrivée de la HD sur l'intégralité des contenus, parce que "la haute définition change vraiment la donne pour les chaînes de sport", constate Nicolas Rotkoff. Pour cela, Ma Chaîne Sport va investir 1 millions d'euros.MCS, qui vient de créer Ma Chaîne sport extrême au contenu uniquement dédié au roller, snowboard, surf, skateboard, paintball et courses telles que le WCT et le TTR, compte aussi lui offrir une petite sœur l'année prochaine, cette fois plus féminine puisque consacrée au bien-être.A voir si ces nouveautés lui assureront l'équilibre souhaité…