DR

Chris Hemsworth, Robert Downey Jr ou Yvan Attal, avec qui allez-vous passer la soirée ?

Hacker de Michael Mann

 

À Hong Kong, la centrale nucléaire de Chai Wan a été hackée. Un logiciel malveillant, sous la forme d’un outil d’administration à distance ou RAT (Remote Access Tool), a ouvert la porte à un autre malware plus puissant qui a détruit le système de refroidissement de la centrale, provoquant la fissure d’un caisson de confinement et la fusion de son cœur. Aucune tentative d’extorsion de fonds ou de revendication politique n’a été faite. Ce qui a motivé cet acte criminel reste un mystère. Un groupe de hauts gradés de l’APL (Armée populaire de libération chinoise) charge le capitaine Dawai Chen, spécialiste de la défense contre les cyberattaques, de retrouver et de neutraliser l’auteur de ce crime. À Chicago, le Mercantile Trade Exchange (CME) est hacké, provoquant l’inflation soudaine des prix du soja. Carol Barrett, une agente chevronnée du FBI, encourage ses supérieurs à associer leurs efforts à ceux de la Chine. Mais le capitaine Chen est loin de l’idée qu’elle s’en était faite. Formé au MIT, avec une parfaite maîtrise de l’anglais, l’officier chinois insiste pour que ses homologues américains libèrent sur le champ un célèbre hacker détenu en prison : Nicholas Hathaway. 

19,6 millions de dollars de recettes mondiales pour plus de 70 millions d'euros de budget. Hacker de Michael Mann a fait un flop énorme lors de sa sortie dans les salles obscures. Un gadin loin d'être mérité pour ce film qui n'est "ni le polar visionnaire que le cinéaste ambitionnait, ni le ratage total que certains se plaisent à décrire", écrivions-nous dans notre critique. "Puis au fil de l’enquête, la réalité finit par imbiber le récit avant d’exploser avec une force de plus en plus percutante", ajoutions-nous sur ce "thriller exotique haut de gamme."

Un film à retrouver à 22h50 sur Canal +.

Iron Man 2 de Jon Favreau

 

Le monde sait maintenant que l'inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu'un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu'il partage sa technologie avec l'armée, Tony n'est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l'information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James "Rhodey" Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes...

Porté par Robert Downey Jr, Don Cheadle (qui remplace Terrence Howard), Gwyneth Paltrow, Iron Man 2 a contribué à asseoir un peu plus la domination de Marvel sur le box-office mondial. Il faut dire que le deuxième volet des aventures de Tony Stark a engrangé plus de 623 millions de dollars dans le monde. Un beau succès pour un film qui remplit son contrat niveau scènes d'action et intrigue. Du grand spectacle qui plaira aux amateurs. 

Iron Man 2 est diffusé à 20h50 sur France 4.

Rapt de Lucas Belvaux

 

Homme d’industrie et de pouvoir, Stanislas Graff est enlevé un matin comme les autres devant son immeuble par un commando de truands. Commence alors un calvaire qui durera plusieurs semaines. Amputé, humilié, nié dans son humanité, il résiste en ne laissant aucune prise à ses ravisseurs. Il accepte tout sans révolte, sans cri, sans plainte, c’est par la dignité qu’il répond à la barbarie. Coupé du monde, ne recevant que des bribes d’informations par ses geôliers, Graff ne comprend pas que personne ne veuille payer la somme qui le délivrerait. Au-dehors, son monde se fissure au fur et à mesure de la révélation de sa personnalité. Tout ce qu’il avait réussi à garder d’intimité, son jardin secret, est révélé à sa famille par l’enquête de police ou celle de la presse. Chacun découvre un homme qui est loin de ressembler à celui qu’il imaginait.

Nommé en 2010 pour les César du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur (Yvan Attal) et meilleure actrice dans un second rôle (Anne Consigny), Rapt est porté par un Yvan Attal magistral et méconnaissable. Dans ce film "sans compassion excessive", Lucas Belvaux "dénonce la solitude de ces grands fauves de la finance, à la fois maîtres et esclaves de leur destin". Un film un peu bancal mais poignant.

Un film à retrouver à 20h55 sur Arte.

Le reste du programme télé est ici.