DR

Laurent Ruquier, avec Jean-Marc Dumontet, s'est offert le mythique Théâtre Antoine situé dans le Xème arrondissement parisien pour "environ 4 millions d'euros".

Laurent Ruquier, avec Jean-Marc Dumontet, s'est offert le mythique Théâtre Antoine situé dans le Xème arrondissement parisien pour "environ 4 millions d'euros".Laurent Ruquier est décidément un touche à tout. Télévision, radio et théâtre. Déjà auteur de plusieurs pièces à succès comme La Presse est unanime, Grosse Chaleur ou encore Parce que je la vole bien, Laurent Ruquier rajoute une corde à son arc en rachetant le célèbre Théâtre Antoine situé dans le Xème arrondissement parisien.Ce rachat fait suite au décès de l'ancien propriétaire des lieux, Daniel Darès, en avril dernier. Dans une interview accordée au Figaro, l'animateur-producteur explique les raisons de cette achat : "Jérôme Lapara-Darès, le fils d'Héléna Bossis (la femme de Danièl Darès, ndlr) m'a appelé. Je n'étais même pas au courant de la situation, je ne savais pas que la société de gestion du théâtre était à vendre ! Il y avait, depuis plusieurs semaines, des candidats, mais aucun accord n'intervenait. J'ai donc réfléchi. J'ai appelé mon ami Jean-Marc Dumontet, le producteur de Nicolas Canteloup, qui, après Le Point Virgule, vient de reprendre Bobino, et je lui ai demandé ce qu'il en pensait. Nous avons discuté … et nous nous sommes associés à 50/50".4 millions d'eurosLaurent Ruquier précise que se rachat concerne la société de gestion du théâtre et les dettes qui demeuraient. Les murs, eux, restent dans le giron de la famille Darès-Bossis. Dans Le Parisien, Jean-Marc Dumontet explique que "tout a été très vite. On en a parlé ensemble le 7 juillet, et on signait le 28".  Un rachat qui leur a coûté "environ 4 millions d'euros". Jean-Marc Dumontet devient donc le PDG de la salle qui a permis à Jean-Paul Sartre, Albert Camus ou encore Jaqueline Maillan de triompher. Il sera donc chargé de la gestion de la société. Laurent Ruquier, lui, prend le poste de directeur général de la salle. Il aura principalement la charge de la programmation et de la direction artistique de la salle."Le maître mot sera le divertissement"D'ailleurs, sur ce point, Laurent Ruquier explique dans Le Figaro que "le maître mot sera le divertissement. Dans la note d'intention que j'ai rédigée pour étayer ma candidature, j'ai souligné que je me proposais de m'intéresser à des auteurs contemporains. Il y a des auteurs de talent, il faut les aider à éclore".La première pièce que le théâtre recevra sous l'ère Ruquier-Dumontet, sera la pièce Hollywood interprétée par Daniel Russo, Samuel Le Bihan et Thierry Frémont, une pièce programmée par l'ancienne direction.Laurent Ruquier confie enfin avoir deux pièces dans ses tiroirs, dont une qui sera montée par Patrice Leconte avec Francis Perrin et Michel Duchaussoy. Intitulée L'Expérience Théâtrale, cette pièce ne sera pas pour autant programmée au Théâtre Antoine. Car Laurent Ruquier est très clair : il n'a pas acheté ce théâtre pour y programmer ses propres pièces : "depuis dix ans j'ai monté sept ou huit spectacles de théâtre, deux comédies musicales, sans avoir la moindre difficulté à trouver une salle pour monter mes projets".Découvreur de talentsPour Laurent Ruquier, cette démarche s'inscrit donc dans sa volonté perpétuelle de faire découvrir des nouveaux talents. Ce qu'il fait déjà dans son émission On n'demande qu'à en rire diffusée sur France 2. Dans cette émission il permet à de jeunes humoristes de faire leurs premières armes télévisuelles. Une émission qui sera d'ailleurs diffusée six jours sur sept dès la rentrée.