DR

Invitée ce matin, jeudi 16 juin 2011, du Grand Direct des médias, émission présentée par Jean-Marc Morandini sur Europe 1, Laurence Ferrari a confié qu’une nouvelle formule de son JT de TF1 était actuellement à l’étude.

Invitée ce matin, jeudi 16 juin 2011, du Grand Direct des médias, émission présentée par Jean-Marc Morandini sur Europe 1, Laurence Ferrari a confié qu’une nouvelle formule de son JT de TF1 était actuellement à l’étude.Après un premier numéro qui avait séduit les français le 12 mai dernier en rassemblant 6 ,1 millions de téléspectateurs en moyenne (23,6% de part d’audience), Parole Directe, le nouveau rendez-vous politique de Laurence Ferrari et François Bachy revient ce soir sur TF1. Invitée dans l’émission matinale d’Europe 1, le Grand Direct des médias, pour présenter ce deuxième rendez-vous mensuel qui accueille ce soir Martine Aubry, la présentatrice du 20 heures de TF1 s’est laissé aller à quelques confidences quant à l’avenir de son édition d’information.Laurence Ferrari, malmenée par les derniers sondages d’opinion – ils n’étaient que 12% à préférer la présentatrice à la tête du 20 heures – reste aux commandes du journal de 20 heures de TF1. Mais le programme ne reste pas figé pour autant puisque la chaîne et la présentatrice réfléchissent actuellement à une toute nouvelle formule pour la rentrée prochaine : "On est en train de travailler effectivement avec toutes les équipes de la rédaction et on travaille effectivement à une nouvelle formule du journal qui ne sera pas une révolution mais une vraie modernisation."Quant à la nature des changements possibles, Laurence Ferrari avoue réfléchir sur "la forme (nouveau décor ndlr) et le fond. Les reportages plus longs on les a déjà avec les enquêtes. On a lancé une page spéciale la semaine dernière sur le pouvoir d’achat. On va faire huit pages spéciales sur les grands thèmes de  préoccupation des Français", avant de conclure par "On innove toujours sur le fond".Nouveau décor, nouvelle rubriques, TF1 tente d’innover pour retrouver une audience qui s’effritait il y a encore quelques mois. Le 28 février par exemple, le journal de Laurence Ferrari était talonné de près par celui de France 2. Seuls 1 000 000 de téléspectateurs séparaient les deux scores d’audience : 6,9 millions pour TF1 et 25,9% de Pda contre 5,9 millions pour France 2 et 22,2% de Pda.Une audience qui s’est depuis en partie améliorée grâce notamment à l’affaire DSK, du nom de l’ex patron du FMI accusé d’agression sexuelle sur une femme de chambre d’un hôtel new-yorkais. Le journal piloté par Laurence Ferrari a par exemple rassemblé 7,3 millions de téléspectateurs le 16 mai dernier ou encore 6,9 millions de téléspectateurs le 19 mai.TF1 espère donc grâce à cette nouvelle formule, continuer sur cette bonne voie et attirer à nouveau les téléspectateurs.