DR
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES
PRODUCTION / PARAMOUNT PICTURES

La Guerre des mondes : les retrouvailles tendues entre Steven Spielberg et Tom Cruise

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

LA GUERRE DES MONDES ; WAR OF THE WORLDS (2004)

Steven Spielberg s'installe sur France 3 ce soir avec la diffusion de La Guerre des mondes, adaptation du classique de science-fiction de H. G. Wells publié en 1898. Un événement cinématographique sur bien des plans, notamment au vu de la perspective de voir l'imaginaire foisonnant de Spielberg se frotter à nouveau aux extraterrestres après Rencontres du troisième type ou E. T., et pas de n'importe quelle manière. Le film trouva très facilement son public (4 millions d'entrées en France, 600 millions de dollars de recettes), et décrocha trois nominations aux Oscars.Mais pour qui n'est pas forcément passionné par les invasions d'aliens, le film vaut aussi pour la réunion du tandem Steven Spielberg/Tom Cruise trois ans après Minority Report. Le film d'anticipation adapté de Philip K. Dick avait à l'époque été un franc succès public et critique (au point de faire prochainement l'objet d'une adaptation en série) qui avait convaincu les deux hommes de refaire équipe trois ans plus tard. Mais bien que le film fût à nouveau la preuve du savoir-faire fédérateur du cinéaste, les choses en coulisses ne se sont pas aussi bien passées que sur le tournage du précédent.La guerre des mondes est un projet commun né de la volonté des deux hommes. Juste après celui de Minority Report, Tom Cruise avait en effet retrouvé Spielberg à l'époque du tournage d'Arrête-moi si tu peux. La première rencontre artistique entre les deux hommes avait à l'époque poussé le cinéaste à déclarer que "travailler avec Tom est l'un des plus beaux cadeaux que ce milieu ne m'ait jamais donné" lors d'une interview avec Oprah Winfrey en 2005. Spielberg proposa trois projets de film à l'acteur, dont une adaptation de La Guerre des mondes qui fit rapidement l'unanimité. Le projet, porté par cet attelage de prestige (et encore, J. J. Abrams, trop occupé par le pilote de Lost à l'époque dut refuser la proposition d'écrire le scénario du film), est rapidement mis sur les rails pour un tournage en 2004 qui dura exactement 72 jours.Mais un grain de sable va venir se bloquer dans les rouages de la belle machinerie et venir altérer les relations entre les deux hommes : l'Église de Scientologie, dont Tom Cruise est le plus médiatique représentant depuis près d'un quart de siècle maintenant. Le comportement de l'acteur sur le tournage va alors exaspérer bon nombre sur le tournage. Avec l'approbation de Spielberg, il installe une tente sur le plateau pour accueillir et recruter des membres de la Scientologie, joue les prosélytes sur le tournage et recourt à des médecins de l'Église pour soigner des proches du réalisateur.Dans son livre particulièrement remarqué Going Clear, qui fera prochainement l'objet d'une adaptation explosive sous la forme d'un documentaire pour HBO, Lawrence Wright dévoile même que la Scientologie aurait tenté de "convertir" Spielberg par l'intermédiaire de Tom Cruise. Il faudra une rencontre du cinéaste avec Paul Haggis, le réalisateur oscarisé de Collision, ex-scientologue devenu l'un des plus virulents combattants du mouvement fondé par Ron Hubbard, pour que Spielberg prenne clairement ses distances avec Cruise.Les relations entre les deux hommes vont alors se détériorer, notamment pendant la promotion du film, parasitée par l'annonce de la relation entre Tom Cruise et Katie Holmes, et par le comportement de l'acteur. On repense notamment à ce passage connu de tous dans le talk-show d'Oprah Winfrey où Cruise, dans un état second, se lança dans une déclaration d'amour incohérence à sa nouvelle conquête au lieu de promouvoir son travail sur La Guerre des mondes. Agacé par le comportement de la star, Steven Spielberg aurait à l'époque fait le vœu de ne plus jamais le diriger dans un de ses films. C'est encore le cas aujourd'hui.Mais comme bien souvent dans ce genre d'histoires, toutes ces tensions disparaissent totalement à l'écran, qui n'en laisse rien paraître. La Guerre des mondes reste même aujourd'hui le deuxième plus gros succès de toute la filmographie de Tom Cruise derrière Mission impossible : Protocole fantôme, et devant les autres volets de la saga.Le synopsis de La Guerre des mondes : Ray Ferrier (Tom Cruise), docker divorcé, a bien du mal à  jouer son rôle de père. C'est donc sans enthousiasme que ses deux enfants, Robbie (Justin Chatwin), 17 ans et Rachel (Dakota Fanning), 11 ans, passent le week-end chez ce dernier. Les retrouvailles s'annoncent difficiles lorsque soudain, un étrange orage éclate, prélude à une invasion extraterrestre. Ray fera de son mieux pour protéger sa famille. La Guerre des mondes est diffusé ce soir à 20h50 sur France 3.