DR

Difficile d’avoir le bourdon face à Patrice, un amoureux de la vie. Ce soir dans L'amour est dans le pré, l'apiculteur doit sortir le grand jeu pour Sandrine et Sylvie. Pour Télé 7 Jours, il en parle en avant-première.

Que pensez-vous des premiers épisodes de cette septième saison ?L’image de moi est juste. Elle correspond parfaitement à ce que je suis dans la vie quotidienne. J'en suis franchement satisfait.Après l’épreuve du speed dating, vous décidez de continuer l'aventure avec Sandrine et Sylvie. Pourquoi elles ?Avec Sandrine, c'est un tout. Il y a eu une attirance dès le début. Et puis j’ai trouvé sa lettre authentique : tout était là, c'était clair, net et cash. Pas de fioritures. Quant à Sylvie, elle m’a beaucoup parlé d'elle-même. C'est l'honnêteté qu'elle a laissé transparaître qui m'a plu.On devine une préférence pour Sandrine, non ?Vous vous en doutez. C'est un sentiment assez diffus, difficilement palpable et explicable. En fait, rien de très précis.La vie a trois n’a pas dû être de tout repos, entre l’exubérance de Sandrine et la retenue de Sylvie…Ça, c'est sûr ! (Rires.) En fait, j'aime que tout le monde soit au même niveau. J'ai toujours eu ce souci d'équité, c'est mon principe.Vous y dérogez, parfois ?Je ne pense pas, mais quand la demande est plus précise chez l'une de mes prétendantes, je me rends disponible. Néanmoins, vous allez voir que je vais tout faire pour conserver l’harmonie dans le trio.Ce soir, vous faites découvrir des ruches à vos prétendantes. Pour évaluer leur motivation ?Pas dans ces moments-là. Il y a une certaine tension quand des néophytes approchent une ruche ouverte. Sandrine et Sylvie doivent faire face à une certaine appréhension. Quant à moi, je n'ai pas le droit au moindre faux pas et reste donc extrêmement concentré.Vous donnez l’impression d’être assez détaché. Qu’en dites-vous ?Dans la vie, vous n'invitez jamais deux prétendantes chez vous. Alors une telle aventure, c’est difficile à gérer. Sandrine et Sylvie ont eu du courage de s'exposer et de passer à la télévision. J'ai voulu respecter ça au mieux, en donnant le meilleur de moi-même.Qu'est-ce qu'une femme doit faire pour vous toucher ?Se livrer, ne pas tricher, et vivre l'action, le moment présent. J'aime la simplicité. Je ne suis pas un épicurien pour rien !Et vous, comment êtes-vous avec les femmes ?Simple, honnête, droit, plutôt sensible et réservé. J'ai une certaine expérience puisque j'ai été marié durant des années, mais à 41 ans, j’ai envie de vivre et de profiter.Quel est le critère le plus important pour votre choix final ?Uniquement le ressenti, guidé par mon cœur et ma tête. Je veux me donner les moyens d'aimer et d'être aimé en retour. Ce soir, vous verrez l'épisode du restaurant, un très bon moment de vérité et de partage...