DR

Après sa condamnation pour abandon d'animal, Thomas Menant, un des agriculteurs de la dernière saison de L'Amour est dans le pré se retrouve ruiné, mais surtout blessé. Il a accordé sa première interview à Télé star.

Depuis juillet dernier, Thomas Menant, l'un des agriculteurs de la saison 8 de L'Amour est dans le pré sur M6 était soupçonné de maltraitance et cruauté sur un animal. Finalement après requalification des faits par le tribunal d'Amiens, le jeune éleveur de chevaux était condamné le 10 octobre dernier à 3000 euros d'amendes pour abandon d'animal et 300 euros de dommages et intérêts pour chaque partie (7 associations s'étaient portées partie civile). Deux semaines après le verdict, Thomas est revenu sur cette histoire pour nos confrères de Télé Star."Même si je ne suis pas à proprement parler "contre" l’euthanasie, je me suis toujours dit qu’on n’avait aucun droit de retirer la vie de qui que ce soit, que ce soit un animal ou un humain (…) L’euthanasier (le poulain, ndlr), c’était comme pour un père de devoir faire euthanasier son enfant …" commence par expliquer Thomas au magazine. Et si après coup il admet qu'il aurait dû appeler un vétérinaire, il doit aujourd'hui presque 10 000 euros. Un somme qu'il ne possède pas. "J’ai 4.000 € de côté, mais qui sont destinés à acheter du foin cet hiver pour nourrir mes chevaux, ou payer mon vétérinaire si l’un d’entre eux tombe malade (...)J’ai déjà vendu certains de mes chevaux pour payer mon avocat et l’huissier de justice. Et je ne sais pas comment je vais faire »Mais le plus dur pour Thomas se sont les lettres de menaces qu'il reçoit depuis la découverte de l'affaire en juillet dernier, et surtout les insultes qu'il reçoit, lui, ainsi que ses parents. "Mes parents ont eu leurs moments difficiles et des soucis de santé : forcément, quand on leur dit qu’ils ont élevé "la pire crevure de la Terre", ça fait énormément mal. Surtout qu’ils ont toujours été des parents exemplaires" explique t-il avant d'avouer qu'il reçoit 2 à 3 menaces de mort par jour. "J’en suis même venu à me demander si j’allais continuer l’élevage, car quand on se fait traiter d’ordure à longueur de journées, c’est vraiment dur…Ce harcèlement moral te fait douter….".Heureusement pour Thomas, L'Amour est dans le pré lui a apporté un immense soutien et des amis sur qui compter. Depuis la fin de l'émission, il est en couple avec une femme qu'il lui apporte beaucoup, et ses collègues de l'émission sont toujours au rendez-vous pour l'aider. "Didier et Stéphanie ont fait 5 heures de route pour passer l’après-midi avec moi, au moment de l’audience ; Françoise (propriétaire d’un haras, ndlr) m’appelle et m’envoie beaucoup de mails… Tous dans l’ensemble sont d’un soutien formidable. Sans oublier ces anonymes qui, spontanément, m’écrivent ou m’envoient des dons pour me soutenir, on a presque envie de pleurer dans ces moments-là…"Thomas n'est donc pas certain de pouvoir continuer son métier, qui est avant tout une passion, mais il peut compter sur ses proches.