DR

Pour son premier numéro, la sixième saison de L'Amour est dans le pré sur M6 a battu son record avec plus de 6 millions de téléspectateurs. Comment expliquer un tel succès ?

Pour son premier numéro, la sixième saison de L'Amour est dans le pré sur M6 a battu son record avec plus de 6 millions de téléspectateurs. Comment expliquer un tel succès ?Plus les années passent, et plus les fidèles de l'amour est dans le pré sont nombreux. Pour la diffusion du premier épisode de la sixième saison, le docu-réalité a attiré 6 290 000 téléspectateurs, soit 1 téléspectateur sur 4 qui était présent devant sa télé. Un record qui permet à M6 de se hisser au firmament des audiences de la soirée, distançant ainsi la fiction de TF1 et la série de France 2. L'an passé, l'épisode inaugural avait réuni plus d'1,5 million de moins de fans.Comment expliquer un tel engouement pour une émission qui en est à sa 6ème saison, et qui, si elle a globalement toujours eu de bonnes audiences, n'a jamais atteint de tels sommets ?pagebreakUne faible concurrenceLa première explication est d'ordre concurrentiel : hier soir, TF1 proposait une gentille comédie française, tandis que France 2 s'attachait les services de la série The Closer qui a toujours de nombreux adeptes. Du côté de France 3, le Tournoi d'orthographe 2011 présenté par Cyril Féraud n'a pas fédéré les foules. Il faut dire que se plonger dans un concours d'orthographe assez linéaire alors que tout le monde pense aux vacances ne va pas de soi ! Bref, pas de Dr House à l'horizon pour faire véritablement de l'ombre à M6.L'Amour est dans le pré a donc su recueillir pas mal de téléspectateurs venus chercher de la détente, de l'humour et de la sincérité.pagebreakUn concept simple comme chouTout le monde connaît le principe de l'Amour est dans le pré. Des agriculteurs esseulés qui cherchent leur moitié, tout est dans le titre, pas besoin de connaître des règles absconses. Le tout se fait en plusieurs étapes simples : présentation des agriculteurs (en janvier), puis lecture des lettres suscitées par les portraits, choix de 10 prétendant(e)s pour un speed dating, rencontre chez l'agriculteur avec 2 aspirant(e)s à l'amour... Et si tout va bien, de belles rencontres sont au rendez-vous !pagebreakPlusieurs niveaux de lecture, il y en a pour tout le mondeDans l'Amour est dans le pré, les moments d'émotion s'alternent avec ceux qui sont plus légers. On peut regarder cette émission pour suivre de beaux moments et/ou se moquer gentiment des situations cocasses imposées par l'exercice. Plaisir solitaire ou communautaire (Twitter a chauffé hier soir #adp !), on aime parler de cette émission qui repose sur un storytelling clair. Pour mieux connaître les protagonistes de l'aventure, on ne suit que 7 agriculteurs (sur 14 en tout) par épisode. Le tout est soutenu par une production de qualité qui arrive à bien tracer les contours des personnages principaux : le beau-gosse, le rigolo, le timide indécrottable... Tout pour que le lendemain matin, autour de la machine à café, les discussions tournent autour de l'émission et de ses moments clés. Le moteur idéal d'un beau bouche-à-oreille.pagebreakIls sont nature, quoi !Mais la plus grande force de l'Amour est dans le pré demeure la sincérité. Qui peut douter que les émotions ressenties par ces hommes et ces femmes proches de la terre aux valeurs simples soient fabriquées ? Le rouge aux joues, la difficulté à s'exprimer pour ces grands timides, les moments de gêne... Ici tout fleure bon l'authentique ! Et pourtant la situation n'a rien d'ordinaire, et c'est bel et bien la production qui l'a provoquée ! Mais c'est impossible de ne pas être touché par ces personnages sensibles qui se livrent presque naïvement. Une retour aux sources manifestement plébiscité par des téléspectateurs qui sont habitués à entendre la langue de bois des politiques ou les cirages de pompe en bonne et due forme des people invités sur les plateaux. Dans un PAF pourri par la maîtrise de la parole, L'Amour est dans le pré apparaît comme une fenêtre de probité et de sincérité. Un souffle de vent frais.pagebreakKarine Le Marchand, un plus ?Pour la deuxième saison consécutive, Karine Le Marchand a repris les commandes de l'Amour est dans le pré. Les chiffres d'audiences parlent en sa faveur. Avant elle, Véronique Mounier et Alessandra Sublet s'étaient essayé à l'exercice. Mais la petite nouvelle apporte un supplément d'empathie, de compassion. Karine Le Marchand se présente quasi aussi naturelle que les agriculteurs qu'elle essaye de sonder et se montre émue quand il le faut. Professionnalisme ou authenticité? Qu'importe, on la suit !pagebreak