DR

Le moment de bravoure du film de Ridley Scott fut aussi l'un des plus difficiles à tourner et l'un des plus exigeants.

Alors qu'il cartonne actuellement partout dans le monde avec Seul sur Mars, devenu son plus gros succès en salles en termes de recettes devant Gladiator, Ridley Scott est à l'honneur de D8 ce soir avec la diffusion de Kingdom of Heaven, son épopée sous fond de croisades sortie en salles en 2005.

Situé dans la Jérusalem de la fin du XIIe siècle avant la troisième croisade, Kingdom of Heaven retrace de manière romancée la vie du croisé Balian d'Ibelin, interprété par Orlando Bloom, un forgeron bâtard d'un seigneur qui choisir de partir combattre les armées de Saladin en Terre sainte. Tourné entre les décors de l'Atlas Studios de Ouarzazate au Maroc (là où Scott avait déjà tourné Gladiator) et Huesca et Séville en Espagne, Kingdom of Heaven creuse le sillon historico-mythologique qui compose une partie de la filmographie de Ridley Scott.

Il s'incarne particulièrement dans l'un des passages d'anthologie du film, à savoir le siège de Jérusalem par les armées de Saladin. Une scène tournée du côté de Ouarzazate et qui se distingue encore aujourd'hui par son gigantisme à l'image. La séquence dans son intégralité nécessita plus de deux mois de tournage, pendant lesquels la production fit appel à plus de 1800 figurants, essentiellement des militaires marocains des réserves de l'armée du roi Mohammed VI.

Le making of du film, dont vous pouvez voir un extrait ci-dessus, nous permet de plonger dans les coulisses de la fabrication du sommet d'action et d'intensité dramatique de Kingdom of Heaven. À grand renforts de storyboards et d'une maquette construite pour la scène d'effondrement d'un mur (la seule réalisée pour le film), on peut voir prendre vie ce moment de cinéma grâce aux confidences du scénariste William Monahan ou de l'assistant-réalisateur Adam Sonner.

Témoin des ambitions de cinéma de Ridley Scott à l'image de cette séquence, Kingdom of Heaven se heurta aux divergences de la Fox, qui entraîneront de nombreuses et vives discussions. Si le studio prend le dessus en possédant le final cut, Ridley Scott prépara en parallèle son director's cut à destination du marché de la vidéo. Rallongé d'une quarantaine de minutes par rapport au montage de la sortie en salles (3h07 contre 2h25), le Director's Cut de Kingdom of Heaven (version diffusée ce soir sur D8) sort sept mois après la sortie du film sans le soutien de la Fox.

L'histoire de Kingdom of Heaven : L'aventure extraordinaire de Balian, un forgeron français, précipité dans un conflit qui va durer des décennies: les croisades. En terre sainte, il va servir Baudoin IV, roi condamné par la lèpre, et s'éprendre de sa sœur, la reine Sybille, troublante et inaccessible. Il protégera les habitants de Jérusalem que l'immense armée du sarrasin Saladdin assiège, sans jamais cesser de lutter pour maintenir une paix fragile entre Chrétiens et Musulmans.

Kingdom of Heaven est diffusé ce soir à 20h50 sur D8.