DR

Ce vendredi 28 septembre, sur TF1, le journal de 20H de Claire Chazal diffusera l'interview de J.K Rowling, auteure à succès de la saga Harry Potter. A l'occasion de la publication de son nouvel ouvrage baptisé Une place à prendre, la romancière a répondu aux questions de Cathelyne Hémery, rédactrice en chef du service culture de TF1.

J.K Rowling change d’univers. C’en est fini de la sorcellerie et des aventures du sympathique Harry Potter. Après avoir vendu plus de 450 millions d’exemplaires de cette saga à succès, l’auteure a tourné la page et vient de publier son premier roman pour adultes, baptisé  Une place à prendre (The casuam Vacancy). Ce nouvel ouvrage promet d'ores et déjà de devenir un best-seller mondial, notamment grâce au million d'exemplaires pré-vendu.Cette fois-ci, J.K Rowling bouscule l'habitude de ses lecteurs. Le monde de la magie laisse désormais place à la petite ville de Pagford et à son réalisme noir. Le point de départ de l'intrigue? La mort d'un conseiller municipal, de façon inattendue. S'ensuit alors de multiples conflits entre les habitants, sur fond de lutte des classes. A l'occasion la sortie de ce roman tant attendu, c'est en Ecosse que J.K Rowling a accepté de répondre aux questions de Cathelyne Hémery, rédactrice en chef du service culture de TF1. Cette entretien sera alors diffusé lors du Journal de 20H de Claire Chazal, ce soir sur TF1. La romancière reviendra alors sur sa vie privée, sa fortune ainsi que sur cette nouvelle œuvre sombre de 512 pages, qui s’invite dans vos librairies dès ce vendredi, en version française.Notons cependant que, pour le moment, la presse anglaise et américaine formulent quelques critiques relativement sévères, à l'égard de cette histoire aux antipodes d'Harry Potter. le Guardian regrette notamment un roman "prisonnier de ses conventions" à  l'intrigue "souvent prévisible" et qui a parfois tendance à basculer dans le "mélodrame". Le New-York Times, quant à lui, le qualifie d'oeuvre "terne" parsemée de "descriptions tièdes". Alors, J.K Rowling parviendra-t-elle a séduire les critiques et les lecteurs  français? Affaire à suivre...