C'est au micro de l'AFP que Remy Pflimlin a confirmé l'arrêt des émissions de Guillaume Durand et Franz-Olivier Giesbert tout en affirmant que le groupe ne se séparerait pas des deux animateurs.

C'est à l'AFP que Remy Pflimlin a confirmé l'arrêt des émissions de Guillaume Durand et Franz-Olivier Giesbert tout en affirmant que le groupe ne se séparerait pas des deux animateurs.Les rumeurs couraient sur la toile depuis quelques jours mais la confirmation vient juste de tomber. Et c'est Rémy Pflimlin qui a confirmé à l'AFP l'arrêt des émissions de Franz Olivier Ghiesbert et Guillaume Durand respectivement Semaine Critique et Face aux Français…conversations inédites.Depuis la propagation des rumeurs annonçant la fin de ces deux émissions, de nombreuses voix s'étaient élevées affirmant que ces décisions venaient tout droit d'une nouvelle ingérence de Nicolas Sarkozy dans la grille des programmes de France Télévisions. Rappelons tout de même que Franz-Olivier Giesbert, le patron du Point, n'est pas vraiment en bon terme avec Nicolas Sarkozy. Même chose pour Guillaume Durand officieusement inscrit sur la mystérieuse liste noire du Président Français.Mais selon Rémy Pflimlin, le patron de France Télévisions, la seule motivation expliquant ces deux arrêts simultanés est la part d'audience : "Ce ne sont pas les personnes mais les émissions (Semaine Critique et Face aux Français), qui sont en jeu. Toutes deux souffrent d'une audience vieillissante et d'un format trop statique".Pour faire taire les nombreuses rumeurs, il tient tout de même à affirmer que cette décision n'entachera en rien la collaboration de France Télévisions avec ces deux animateurs : "Il n'y a pas de chasse aux sorcières. Arrêtons tout ce délire paranoïaque. Il n'y a pas de volonté de se séparer de Franz-Olivier Giesbert ou de Guillaume Durand : les deux sont d'ailleurs en discussion, pour savoir comment ils peuvent trouver une place sur les programmes de la rentrée."Cette annonce réaffirme la volonté du groupe de modifier en profondeur sa grille des programmes pour offrir plus de clarté et de cohérence aux téléspectateurs en réservant par exemple les invités politiques aux émissions spécialisées: "Nous entrons dans une année politique extrêmement importante. Essayons de concentrer les invités politiques dans les émissions politiques et non pas dans les émissions de programmes, pour éviter les concurrences."Dernière annonce et non des moindres, la confirmation par Rémy Pflimlin du changement de rythme de Ce soir (ou jamais ! ) : "Outre ces deux talk-show, diffusés en deuxième partie de soirée, qui ne seront pas reconduits à la rentrée de septembre, l'émission de débat de Frédéric Taddeï sur France 3 "Ce soir ou jamais" passera d'un format quotidien à un rythme hebdomadaire à la rentrée."Le grand ménage ne fait que commencer à France Télévisions…