DR

Mercredi soir, Le Grand soir 3 portait son débat sur le port du voile au travail, dans le cadre de l'affaire de la crèche Baby-loup. Mais au moment de dévoiler le résultat d'un sondage sur le sujet, France 3 parle de "piratage" et d' "activité anormale" sur son site.

Mercredi soir, dans le cadre de l'affaire de la crèche Baby Loup, où une femme a été privée de son emploi parce qu'elle portait un foulard sur la tête, France 3 organisait un débat sur le plateau du Grand soir 3 autour du sujet. Au début de l'émission, un sondage a même été lancé sur le site internet de la chaîne "Être licencié pour port du voile au travail vous choque t-il ?".Seulement voilà, au moment de délivrer le résultat, Louis Laforge se retrouve dans l'embarras. On lui souffle dans l'oreillette de ne pas donner les résultats "car, il y a énormément de votants ce soir". Il faudra attendre la fin de l'émission pour avoir plus de précisions. Le présentateur et sa complice Patricia Loison révèlent "Nous n'avons pas pu donner la réponse à la question à cause d'une activité anormale sur le site de France TV info" qui serait un "piratage" selon eux.L'histoire aurait pu s'arrêter là, les sondages réalisés en direct sur les chaînes de télévision n'ayant pas de réelles valeurs, mais aujourd'hui, France 3 est accusée de censure. En effet, de nombreux internautes ont ensuite révélé ce résultat, grâce à des captures d'écrans, avant qu'il ne soit inaccessible. Il se trouve que, 83% des votants avaient répondu être choqués par le fait d'être licencié pour le port du voile au travail.Les médias s'interrogent donc : s'agit-il réellement d'une "activité anormale" comme veut le faire croire France 3, ou bien d'une véritable censure parce que les résultats dérangent, comme l'explique Le Plus du Nouvel Observateur ? Quoi qu'il en soit, le caractère très sensible du sujet n'arrange rien à la situation. France 3 pourrait être amenée à s'expliquer dans les jours qui viennent.