DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Fist of Legend et les 10 chorégraphies les plus dingues de Yuen Woo-Ping

La scène du dojo (Fist of Legend)

Jet Li contre Billy Chow (Fist of Legend)

Le Zui Quan ou l’art du "poing ivre" (Le Maître chinois)

Duel de légende entre Jet Li et Donnie Yen (Il était une fois en Chine 2)

La bataille du temple Shaolin (Tai-Chi Master)

Donnie Yen contre les moines Shaolin (Iron Monkey)

Neo contre l’agent Smith (Matrix)

The Bride vs Crazy 88 (Kill Bill)

Michelle Yeoh et Zhang Ziyi croisent le fer (Tigre et Dragon)

Tony Leung et Cung Le, duel pluvieux (The Grandmaster)

Bonus : L’entraînement des acteurs de Matrix avec les équipes de Yuen Woo-Ping

Suite du cycle estival conascré au cinéma asiatique ce soir sur Arte avec la diffusion d’un film légendaire du cinéma d’arts martiaux hong-kongais, Fist of Legend de Gordon Chan, sorti en 1994. Pour l’occasion, Jet Li s’inscrit dans l’héritage prestigieux de Bruce Lee pour ce remake de La fureur de vaincre, sorti en salles vingt-deux ans plus tôt. Prenant pour théâtre la deuxième guerre sino-japonaise en 1937, Fist of Legend  place Jet Li dans la peau de Chen Zhen, un jeune étudiant chinois au Japon qui rentre au pays pour venger la mort de son maître Huo, assassiné par un certain Akutagawa Ryuichi. Une quête de rédemption qui accouchera d’un des films définitifs du genre, qui fut pourtant à sa sortie un relatif échec commercial.  Si Fist of Legend reste encore plus de vingt ans après sa sortie une référence dans le domaine du film d’arts martiaux, il le doit en grande partie au travail de chorégraphe de Yuen Woo-Ping, véritable légende dans sa discipline. Par ailleurs réalisateur, Yuen Woo-Ping est à l’origine de la plupart des grands moments de bravoure du genre, et sa réputation a depuis longtemps franchi les barrières du continent asiatique. Cinéastes parmi les plus influencés par le cinéma hong-kongais, Ang LeeAndy et Lana Wachowski et Quentin Tarantino lui ont notamment offert un passeport vers le cinéma hollywoodien grâce à trois films ou franchises restés dans les mémoires : Tigre et dragon, Matrix et Kill Bill. Fils de Yuen Siu-tien, autre acteur immensément populaire à Hong Kong, il a laissé comme héritage de nombreuses scènes qui ont inspiré et inspireront encore longtemps les cinéastes d’action à travers le monde. A l’occasion de la diffusion de l’une de ses œuvres majeures, retour sur les chorégraphies les plus étourdissantes du maître Yuen Woo-Ping. L’histoire de Fist of Legend : Shangai, 1937. Au début de la guerre sino-japonaise, Chen Zhen, jeune étudiant chinois, quitte Tokyo où le racisme est devenu insupportable, pour rejoindre son école de boxe chinoise. Là, il apprend que son vieux maître Huo Yuan-jia a trouvé la mort dans un combat déloyal contre le directeur d'une école de karaté rivale. Il découvre qu'il s'agit d'un assassinat fomenté par Go Fujita, un militaire japonais. Grâce à l'aide de sa petite amie japonaise venue le rejoindre, du maître d'arts martiaux japonais Fumio Funakoshi, et finalement de Ting-en, le fils du maître assassiné, Chen Zhen parvient à garder la vie sauve dans les nombreux combats qu'il doit alors livrer pour l'honneur de son maître. Fist of Legend est diffusé ce soir à 20h50 sur Arte.