DR

Aujourd'hui, le site du journal 20 minutes rapporte les conclusions d'une enquête menée par l'Association pour la Promotion de l'Audiovisuel (APA). Un rapport accablant pour la TNT.

Aujourd'hui, le site du journal 20 minutes rapporte les conclusions d'une enquête menée par l'Association pour la Promotion de l'Audiovisuel (APA). Un rapport accablant pour la TNT.Les chaînes TNT seraient-elles radines ? Du moins c'est ce que laisse penser le baromètre de la création télévisuelle de l'APA rendu public aujourd'hui et rapporté par le journal 20 Minutes.En effet, les chaînes de la TNT sont très mal placées dans le classement des investisseurs. Un constat "accablant" pour Jean-François Boyer, le président de l'APA puisqu'en 2010 "elles captent près de 20% de l'audience et plus de 23% de la publicité, mais ne représentent que 1,8% des investissements dans la production audiovisuelle". En 2009, la TNT contribuait à hauteur de 1,7% dans les investissements pour 15% des audiences et 20% des revenus publicitaires selon le même baromètre.Un constat accablant, mais aussi étonnant lorsque l'on sait que "la fiction reste le genre le plus regardé et que l'investissement (dans ce domaine, ndlr) est payant" explique Jean-François Boyer. Pour preuve, TMC a réussi en mai à se hisser 6ème chaîne nationale ex-aequo avec Canal+ grâce à la série Les Mystères de l'Amour, série qu'elle produit elle-même.Hormis le manque de participation de la TNT dans la production audiovisuelle française, le baromètre de l'APA souligne une particularité bien française. Quand partout dans le monde, les chaînes produisent des formats de 52 minutes ou de 26 minutes, la France produit majoritairement des 90 minutes ou des formats très courts de 6 ou 9 minutes avec des émissions comme Scènes de ménages ou Soda.Si ce manque de participation dans la production audiovisuelle de la TNT peut s'expliquer par son jeune âge, ce constat explique sûrement pourquoi les français trouvent que la TNT abuse des rediffusions et que les programmes y sont de moins bonnes qualités que sur les chaînes historiques.