Hier soir, les deux plus jeunes candidats de l'aventure Un dîner presque parfait, la meilleure équipe de France ont remporté le jeu. Joy et Ruben se sont confiés à Premiere.fr. Entretien.

Hier soir, les deux plus jeunes candidats de l'aventure Un dîner presque parfait, la meilleure équipe de France ont remporté le jeu. Joy et Ruben se sont confiés à Premiere.fr. Entretien. Pourquoi vous êtes-vous lancés dans cette aventure ? Ruben : Quand ils m'ont proposé j'ai vu ça comme un nouveau challenge et la compétition j'adore ça. Je n'ai pas accepté tout de suite car j'avais des impératifs avec le Bac mais dès que mes parents m'ont donné l'autorisation, j'ai foncé.Joy : A la toute base, ce sont mes collègues qui m'ont inscrit dans mon dos. Quand M6 m'a contacté, j'ai dit "allons-y". M6 m'a donc recontacté peu de temps après pour La meilleure équipe de France et je me suis dit pourquoi pas aller plus haut.Ce n'était pas trop difficile de travailler en binôme ? Ruben : C'était le vrai défi de cette compétition. En cuisine, je travaille seul, je fais ce qui me plaît, dans le timing que je souhaite. Ce n'était donc parfois pas facile.Joy : J'avais une grosse appréhension de cuisiner avec quelqu'un que je ne connais pas. Je cuisine seule d'habitude. J'étais très surprise de tomber avec Ruben je m'attendais à quelqu'un de plus âgé pour équilibrer la balance. Que pensez-vous l'un de l'autre ? Ruben : Globalement je suis content d'être tombé avec elle. Quand je regarde les autres émissions je me dis que ça aurait pu être pire. Des fois je m'énervais parce qu'elle n'était pas assez rapide mais elle me laissait faire ce que je voulais et me laissait un peu le contrôle en cuisine.Joy : Il a un sacré caractère. Parfois c'était difficile de s'imposer alors je lui faisais comprendre que moi aussi j'étais là. Mais tout cela ne nous a pas empêché d'aller très loin.Les remarques des chefs ont-elles été constructives ? Ruben : Cela a été super constructifs. Lors de la  première épreuve, on a voulu faire quelque chose de très sophistiqué en très peu de temps. On a perdu. On s'est rattrapé lors de la seconde étape alors que les chefs nous avaient conseillé de faire quelque chose de beaucoup plus simple. Et ça a payé !Joy : Les remarques des 23 chefs ont été bénéfiques. Après les 3 chefs passaient dans notre dos et nous donnaient plein de bons conseils. Avoir ces remarques de leur part c'est une grande chance.Qu'est ce qui selon vous vous a mené à la victoire ? Ruben : On était les plus jeunes, les plus motivés et c'est nous qui fournissions le plus de travail. On avait plein de technique très maîtrisées et on a pis des risques. C'est un mélange de tout ça qui fait qu'on a été jusqu'au bout.Joy : Au début j'étais un peu craintive par rapport à notre jeune âge mais finalement cela a été un atout car nous étions les plus motivés. On était à fond dans l'aventure et notre dynamisme nous a mené à la victoire.Globalement, que retenez-vous de cette aventure ?Ruben : Les rencontres et la très bonne ambiance. C'était très agréable et rencontrer les chefs était assez impressionnant. Cette aventure a été enrichissante.Joy : C'est une aventure humaine  avant tout. On rencontre plein de monde. Rencontrer les chefs, c'est une grande chance. Je garderai un très bon souvenir de cette aventure.D'où vous vient cette passion pour la cuisine ? Ruben : Un ami de ma famille m'a un jour mis au défi et j'ai passé deux semaines de stage en cuisine et j'ai adoré. C'est une passion qu'on a en soi et un jour elle se déclare. Je ne compte pas le temps que j'y consacre, je fais des stages pour apprendre de vrais techniques professionnelles pas les techniques de ménagères qu'on trouve dans les livres.Joy : Je viens de la région lyonnaise où on aime bien manger. J'ai la chance d'avoir une maman qui aime et qui sait cuisiner donc ça aide. Quand je me suis installée je me suis mise à cuisiner toute seule. J'aime m'amuser, créer, pour moi la cuisine c'est faire plaisir et partager.Qu'allez-vous faire de l'argent gagné ? Ruben : Je vais le garder pour mes études l'année prochaine. Je pars faire Sciences Po au Canada et donc ça m'évitera de prendre un prêt étudiant.Joy : Je vais en profiter pour m'équiper un peu plus en cuisine et après le reste on verra.Quels sont projets ? Rêvez-vous d'une carrière dans la cuisine ? Ruben : Oui avoir mon propre restaurant c'et mon but. Je pourrai ainsi cuisiner ce que je veux sans contrainte.Joy : Je travaille à Rungis je vends de corbeilles de fruit mais je ne pense pas changer de voie pour le moment.Le monde de la télé vous attire-t-il ?Ruben : Maintenant oui pourquoi pas mais pas plus tard. Je ne veux pas que cette image me colle à la peau et qu'on me cantonne à cela. Déjà que lorsque je fais un repas à mes amis ils s'amusent à me noter comme dans l'émission...Joy : Faire de la télé pourquoi pas, je ne suis pas réticente à l'idée.N'hésitez pas à visiter le blog de JoyMélissa Tellaa