Le CSA est intervenu auprès de Direct 8 en mai dernier suite à la diffusion par la chaîne d’une photo de Dominique Strauss Kahn prise dans sa cellule de la prison de Rikers aux Etats-Unis.

Le CSA est intervenu auprès de Direct 8 en mai dernier suite à la diffusion par la chaîne d’une photo de Dominique Strauss Kahn prise dans sa cellule de la prison de Rikers aux Etats-Unis.Après TF1, BFM TV et M6, c’est au tour de Direct 8 de se faire rappeler à l’ordre par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel à la suite de la diffusion le 19 mai dernier, d’une photographie de Dominique Strauss Kahn prise dans sa cellule et publiée notamment par le site internet du journal le New York Daily News. Une faute selon le CSA qui a mis en garde la chaîne après la mise à l’antenne de la photo. Et pour cause le 17 mai dernier, le CSA réagissait à la diffusion des images de l’ex-président du FMI accusé d’agression sexuelle sur une femme de chambre, sortant menotté du commissariat dans lequel il était retenu en publiant un communiqué relatif à la diffusion des images des personnes mises en causes dans des procédures judiciaires.Selon la loi Guigou, la diffusion, sur tout support, d’une image faisant apparaître menottée ou entravée une personne, quelle qu’elle soit, qui n’a pas fait l’objet d’une condamnation est strictement interdite et passible d’une forte amende. Le CSA avait donc tenu à rappelé aux chaînes de télévision que la diffusion de telles images "pouvaient porter atteinte à la dignité et à la présomption d’innocence d’une personne." Suite à ce communiqué les images de Dominique Strauss Kahn avaient donc disparus des écrans de télévision. Mais le 19 mai dernier, Direct 8 a diffusé les photographies de DSK dans sa cellule. Une faute qui n’est pas passée entre les gouttes. Le CSA a donc mis en garde la chaîne de la TNT pour un manquement à ses "obligations de respect de la dignité humaine".