DR

Après un passage remarqué dans l'émission de Michel Denisot Le Grand Journal où il pestait contre la victoire "volée" des Bleus contre l'Irlande, Christophe Dechavanne s'exprimait hier par le biais d'une tribune dans le quotidien Le Monde. L'occasion pour l'animateur de revenir d'exprimer un certain ras-le-bol sur certains sujets...

Après un passage remarqué dans l'émission de Michel Denisot Le Grand Journal où il pestait contre la victoire "volée" des Bleus contre l'Irlande, Christophe Dechavanne s'exprimait hier par le biais d'une tribune dans le quotidien Le Monde. L'occasion pour l'animateur de revenir d'exprimer un certain ras-le-bol sur certains sujets...Christophe Dechavanne est en colère et il le fait savoir. L'animateur-producteur avait déjà profité de son passage récent dans l'émission Le Grand Journal sur Canal+ pour pousser une gueulante contre la victoire imméritée des Bleus lors de la confrontation contre L'Irlande pointant bien sûr du doigt la main de Thierry Henry.Hier, il est allé plus loin dans la démesure et s'est offert une tribune dans Le Monde, chose exceptionnelle puisqu'aucun animateur télé n'avait encore eu le privilège d'en avoir une dans le quotidien. Christophe Dechavanne revient bien évidemment sur l' épisode fâcheux de la qualification des Bleus pour la coupe du monde en Afrique du sud mais s'exprime plus globalement, sur le système judiciaire français et certaines valeurs républicaines bafouées selon lui.En voici quelques passages :"Bonjour tout le monde. Je n'ai pas un intérêt particulier pour le football, mais j'aime la compétition quand elle est difficile et digne. Je n'aime pas les petites victoires et encore moins quand elles sont l'issue d'une tricherie. Alors cette main baladeuse "gagnante" et surtout célébrée dans l'instant avec allégresse est pour moi le symbole de ce que je ne supporte pas dans la société où j'évolue, où mes enfants grandissent et où, à longueur de temps, on nous donne des leçons pour nous dire ce que l'on doit faire."L'animateur de La Roue de la fortune en profite également pour s'exprimer sur d'autres préoccupations sociétales victimes selon lui de dysfonctionnements : "J’comprends pas. Il est très difficile, au nom de la morale, de faire installer des distributeurs de préservatifs dans les établissements scolaires... Il me semble pourtant que le VIH est dangereux pour la santé(...) Les prisons françaises sont surchargées et dans un état, pour certaines d'entre elles, qui rappelle le Moyen Age... Et que dire aussi de la situation épouvantable de certains hôpitaux et de la manière dont on traite les infirmières... Où est le respect de la personne humaine ?"Et Christophe Dechavanne de conclure, désabusé mais lucide : "Ah... C'est sûr... De quoi il se mêle, l'animateur de jeux, payé (bien) pour faire des conneries ?... Qui est-il pour se mêler de ça ?... Bien sûr que c'est pour se faire de la pub... bla-bla, bla-bla. Ceux qui disent cela ne savent pas... C'est plus facile et moins risqué de fermer sa bouche que de parler dans cette société "moderne"-là. Je ne m'exprime pas que pour déranger... Mais certains lièvres doivent être levés."Retrouvez l'intégralité de la tribune de Christophe Dechavanne sur le site du Monde