DR

Carole Gaessler, journaliste et présentatrice de Soir 3, est actuellement au cœur d’une polémique à Montrouge, son lieu de résidence.

Carole Gaessler, journaliste et présentatrice de Soir 3, est actuellement au cœur d’une polémique à Montrouge, son lieu de résidence. Une levée de boucliers s’organise à l’encontre de Jean-Loup Metton, maire de la ville, accusé d’avoir vendu à la journaliste un terrain destiné, en premier lieu, à être un parc public. Acquis en 2004 pour 1 400 000 euros, un pavillon de 384 m2 bâti sur un terrain de 1 133 m2 était destiné, selon le maire, à devenir "un équipement en superstructure et un espace vert public" nous apprend le site Bakchich.info. Voyant là une belle initiative, le conseil municipal avait voté cette décision. Cependant, un an plus tard, Jean-Loup Metton décide de vendre une partie du bien (divisé en trois lots) à Carole Gaessler pour la somme de 951 000 euros. Le maire conserve tout de même 490 m2 de terrain qui, finalement, ne deviennent absolument pas un square, mais sont gracieusement offerts à "la jouissance exclusive" de… la journaliste ! Et "à titre gracieux", cela "jusqu’à son désenclavement". Après avoir réalisé des travaux, la présentatrice de Soir 3 revend deux lots, gardant la maison centrale et le terrain adjacent, dont elle profite grâce au maire, en échange d’un entretien régulier, explique le site Internet. Cette affaire irrite de nombreux Montrougiens, qui estiment avoir payé pour un jardin auquel ils n’ont pas accès. Carole Gaessler explique être "une Montrougienne comme les autres", ne pas avoir été favorisée et ne pas entretenir de lien privilégié avec Jean-Loup Metton : "Je ne connaissais pas le maire avant la vente et ce n’est pas un ami", déclare-t-elle. Ce que conteste l’opposition municipale.