DR

Selon une étude publiée par le CSA, la fiction télévisuelle sur les chaînes nationales gratuites se porte très bien depuis 2005. En effet, la diffusion de ces œuvres a été multipliée par 3 en 2009 et les audiences résistent mieux que les autres programmes.

Selon une étude publiée par le CSA, la fiction télévisuelle sur les chaînes nationales gratuites se porte très bien depuis 2005. En effet, la diffusion de ces œuvres a été multipliée par 3 en 2009 et les audiences résistent mieux que les autres programmes. La fiction télévisuelle fait de la résistance selon une étude du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Cette étude présente les principaux chiffres clés en matière de diffusion, de production et d'audience. Ainsi, on s'aperçoit que la diffusion de fiction télévisuelle sur les chaînes gratuites entre 2005 et 2009 a été multipliée par trois. On est passé de 10 000 heures en 2005 à 32 000 heures en 2009, notamment grâce aux nouveaux services de la TNT. En revanche, le volume horaire de diffusion de fiction a baissé de plus de 20% entre 2005 et 2009 sur les antennes des chaînes hertziennes historiques même si celles-ci investissnt chaque année des sommes non négligeables (environ 450 millions d'euros) dans la production inédite de programmes. Toujours selon le CSA, "l'audience moyenne de la fiction sur les chaînes hertziennes historiques résiste mieux au phénomène de fragmentation enregistré depuis 2005 que celle de certains autres genres de programmes, tant en journée qu'en première partie de soirée". L'étude confirme que les séries américaines sont les grandes gagnantes de la fiction puisque le public se tourne en masse vers ces programmes. Les succès d'audiences de ces séries représentent une "valeur refuge" pour les grandes chaînes.