DR

Chat échaudé craindrait-il l'eau froide ? On peut le penser en voyant le résultat des audiences des éditions spéciales de France 2 et TF1. Après avoir suscité un énorme intérêt lors de la première audition éclaire (moins de 5 minutes), l'affaire DSK faiblit dans les audiences TV.

Chat échaudé craindrait-il l'eau froide ? On peut le penser en voyant le résultat des audiences des éditions spéciales de France 2 et TF1. Après avoir suscité un énorme intérêt lors de la première audition éclaire (moins de 5 minutes), l'affaire DSK faiblit dans les audiences TV.Tous les journaux ont couvert abondamment le retournement de l'affaire impliquant Dominique Strauss Kahn à New York. L'annonce de cette audience surprise en raison de l'effondrement de la défense a mobilisé les journalistes de toutes les chaînes, si bien que TF1 et France 2 en ont même bouleversé leur programmation pour diffuser des éditions spéciales dès 17h15.Sur TF1, Claire Chazal était aux commandes face à un Laurent Delahousse sur France 2. Bien entendu chacun bénéficiait d'une cohorte de spécialistes et d'experts pour au mieux décrypter cette affaire hors norme dans un système judiciaire peu connu en France. Les correspondants sur place, munis de smartphones ont pu suivre l'audience devant le bâtiment (!), avant de voir des images en différé de l'audience elle-même.Un dispositif exceptionnel pour les 2 chaînes qui n'a pas réussi à fédérer un large public : avec une moyenne de 1 250 000 téléspectateurs chacune, TF1 et France 2 ont une part d'audience sensiblement identique (13% pour la Une contre 12,5% pour FR2 qui a fait une édition plus longue). Des chiffres décevants qui peuvent s'expliquer par le fait que les précédentes éditions spéciales sur l'affaire ont fait beaucoup de bruit pour pas grand chose : quelques minutes d'audience et des informations pas vraiment pertinentes...Les chaînes réaliseront-elles à nouveau des éditions spéciales pour la prochaine audition fixée pour le moment au 18 juillet 2011 ? Pas sûr....