Ce soir, à 20h50 sur France 2, Charles Aznavour et Alessandra Sublet présentent ensemble Hier Encore, un hommage à la chanson française. L’animatrice de C à vous en parle avec passion, et beaucoup d’humour à Télé 7 jours.

Qui a eu l’idée de cette émission, Hier Encore ?Charles Aznavour. Il voulait rendre hommage au patrimoine musical français, mais de manière éclectique. Par exemple, Garou reprendra "Marie-Jeanne", de Joe Dassin. Il chantera aussi "Et maintenant", de Bécaud, mais en groupe cette fois-ci : avec Shy'm, Patricia Kaas et M. Pokora.Difficile de faire venir la vingtaine d’artistes invités ?Non. Malgré la difficulté des chansons choisies pour la soirée, personne n'a eu peur de mouiller sa chemise !Entre Aznavour de vous, qui fera quoi ?Charles est le maître, moi l'élève. Il va raconter des histoires liées aux chansons interprétées, notamment les siennes. Il a ainsi perdu la plupart des pages originales de ses titres, volées dans une valise il y a quelques années.Comment êtes-vous arrivée sur ce projet ?À la demande de Charles. Je n'ai pas hésité une seconde, car c’est un tel honneur. Je trouve Charles très jeune d’esprit et bourré d'humour. Il a des anecdotes à n'en plus finir sur les artistes parce qu’ils les a croisés ou cotoyés au fil de sa longue carrière. On pourrait en faire quinze émissions !Que représente-t-il pour vous ?A 88 ans, il représente presque à lui tout seul l'histoire et la mémoire de la chanson française.Vous l'avez reçu deux fois à C à vous. Etes-vous devenus amis ?Ce terme ne peut pas s'appliquer à un animateur et ses invités. Mais je porte Charles dans mon coeur, et il le sait. Nous nous sommes vus à plusieurs reprises. Je crois que je le fais rire !Vous lui avez quand même présenté vos parents, parait-il…(Elle éclate de rire) Oui ! L’an dernier, quand il m'a invitée à voir Chico et les Gypsies, à Avignon, il m’a proposé de venir en famille. Nous avons passé une soirée fabuleuse. Il a une forme légendaire. Il est plus fêtard que moi ! Après un concert, à minuit, moi je déclare forfait, lui, il faut le forcer à aller se coucher.Quelles chansons françaises vous ont marquée ?A C à vous, j’ai reçu Laurent Voulzy, Francis Cabrel et tant d'autres qu’il m’est difficile de choisir. Mais je suis ultra fan de Michel Berger. Il nous a laissé des mélodies si belles. Et puis regardez ce qu'il se passe dans les karaokés : les titres de Balavoine et de Polnareff ne vieillissent pas.Et dans les œuvres d’Aznavour ?"Emmenez-moi". À chaque fois que je l'écoute, je pleure, mais c'est parce que je suis une vraie midinette (elle rit). Quant à "La Bohème", je l’adore. On l’entend depuis qu’on est gamin et, finalement, on se l’approprie quand on est grand.Et si vous deviez en chanter une ?Je me lancerais dans "Emmenez-moi". Mais Charles me couperait en plein milieu, dégoûté qu'elle soit interprétée d'une façon aussi… nulle !En duo avec lui alors ?Je ne le lui ai pas demandé, mais c'est une bonne idée. Pour se marrer, il serait bien capable d’accepter !Interview Jérémy Parayre de Télé 7 Jours