DR

Films, séries, documentaires, fictions... Ces productions proposées jusqu'au dimanche 19 juin qui valent le coup d'oeil.

Jeux interdits de René Clément **** 
France, juin 1940. Paulette (Brigitte Fossey) est contrainte à l’exode alors que la guerre fait rage. Un bombardement tue les parents de la petite fille âgée de 5 ans, et elle est alors recueillie par une famille de paysans. Elle parvient à tisser des liens avec Michel, 11 ans, avec qui elle invente un univers fait de jeux inspirés des événements tragiques qui les entoure. Le film, qui a lancé la carrière de Brigitte Fossey, a été salué par les critiques lors de sa sortie, et ne cesse d’émouvoir depuis. Il avait reçu à l’époque le Lion d’Or à la Mostra de Venise, le BAFTA du meilleur film une nomination à l’Oscar du meilleur scénario. Un grand classique restauré récemment.

 

Jeux interdits sera diffusé le mardi 14 juin à 20h55 sur Chérie 25

Alien : Le huitième passager de Ridley Scott **** 
Alors que Ridley Scott est en train de tourner Alien : Covenant en Australie, NRJ 12 rediffuse l’épisode original d’Alien en deuxième partie de soirée. Avec près de 3 millions d’entrées en France en 1979, c'est celui qui a le mieux fonctionné de toute la tétralogie chez nous, même en comptant le récent Prometheus. Son succès fut planétaire et a fait de Sigourney Weaver une star. Elle a rejoué Ripley plusieurs fois par la suite et devrait d'ailleurs retrouver ce le rôle dans Alien 5 d’ici quelques mois.

Avec son équipage se faisant attaquer par une forme de vie extra-terrestre inconnue et particulièrement dangereuse, Le Huitième passager pose les bases de la saga, même si ses séquelles seront toutes très différentes.  De H. G. Giger à Moebius, Scott s’est entouré de créateurs visuels de génie pour imaginer l’ambiance particulière de son film sous tension, délibérément lent et pourtant si puissant. A ne pas rater si vous aimez vous faire peur.

 

Alien sera diffusé le mardi 14 juin à 22h45 sur NRJ12

Sherlock de Mark Gatiss et Steven Moffat, épisode réalisé par Douglas MacKinnon ***
Si vous l’avez raté le mois dernier, France 4 repasse l’épisode spécial de Sherlock. Censé faire patienter les fans entre le twist de la saison 3 et le début de la 4, il s’avère bien plus important que ça dans l’intrigue globale. Dans cet épisode très malin, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman vivent leur première aventure à l’époque victorienne, ce qui permet de jouer encore plus que d’habitude à référencer Conan Doyle. « Il faut bien reconnaître à Gatiss et Moffat de sacrés talents d'illusionnistes. Enquête somme qui s'autorise toutes les pirouettes narratives, scénario qui explore le canon holmésien, en allant de surprises en surprises, jusqu'à vous retourner le cerveau sans crier gare, et début de manifeste féministe (si si) : "The Abominable Bride" est tout ça à la fois. » Notre critique complète est ici

 

Sherlock (L’Effroyable mariée) sera diffusé le mercredi 15 juin à 20h55 sur France 4

Olive Kitteridge, mini-série créée par Lisa Cholodenko ***
Frances McDormand est excellente dans cette série de 4 épisodes inspirée du roman éponyme d’Elizabeth Strout. Enseignante à la retraite, c’est une femme stricte, qui se révèle hantée par des problèmes de deuil et de communication. La réalisatrice de The Kids Are All Right filme ses relations compliquées à autrui de façon impeccable, en prenant le temps de s’intéresser aussi aux seconds rôles : Richard Jenkins joue le mari aimant d’Olive, John Gallagher Jr. est son fils et elle croise aussi Bill Murray, Zoe Kazan ou encore Peter Mullan

Une histoire simple, qui sonne juste. Elle a d’ailleurs reçu de nombreux prix depuis sa diffusion aux Etats-Unis, aussi bien pour le jeu de la comédienne, pour le scénario que pour la mise en scène.

 

Olive Kitteridge sera diffusé le lundi 13 juin à 21h sur Canal + 

 

Frances Ha de Noah Baumbach *** 
« Légèrement bridée par une mise en scène trop distanciée pour émouvoir, cette élégance "bromance" au féminin distille un parfum doux-amer tenace ». Ce parcours de jeune femme rêvant de devenir chorégraphe est porté par la dynamique Greta Gerwig. La joie de vivre de l’actrice est communicative, et les morceaux choisis (« Modern Love » de David Bowie en tête) accentuent la sensation de bien-être ressentie devant ce petit film qui fait du bien. 

 

Frances Ha sera diffusé le mercredi 15 juin à 20h55 sur Arte

The Truman Show de Peter Weir ***
Truman Burbank (Jim Carrey) mène une vie calme et heureuse. Il habite dans un petit pavillon propret de la radieuse station balnéaire de Seahaven. Il part tous les matins à son bureau d'agent d'assurances dont il ressort huit heures plus tard pour regagner son foyer, savourer le confort de son habitat modèle, la bonne humeur inaltérable et le sourire mécanique de sa femme, Meryl (Laura Linney). Mais parfois, Truman Burbank étouffe sous tant de bonheur et la nuit l'angoisse le submerge. Il se sent de plus en plus étranger, comme si son entourage jouait un rôle. Pis encore, il se sent observé.

The Truman Show a séduit la critique de Première lors de sa sortie en 1998, et il se revoit depuis avec plaisir : « Un film qui donne envie de se lever le matin et d'allumer le soleil, un film fort au questionnement universel ; qui du créateur ou de sa créature, du "père" ou du "fils", du geôlier ou du prisonnier, est le maître du jeu ? Le king of ce world ? Weir entretient d'autant mieux son suspense paradoxal qu'il utilise les recettes les plus putassières de la télé guimauve tout en en désignant les ficelles avec un cynisme paisible qui ne perd par son temps en moralisation convenue, en dénonciation des évidences. La meilleure preuve est qu'on s'attache autant à Ed Harris, tendre bourreau, qu'à Jim Carrey, naïf mais pas si niais, dans un rôle qui justifie ses grimaces autant qu'il les limite, bref qui utilise son incroyable énergie comique tout en prévenant l'exaspération qu'elle pouvait générer dans ses farces précédentes. »

 

 

The Truman Show sera diffusé le jeudi 16 juin à 20h55 sur Chérie 25

Le Jour des Corneilles de Jean-Christophe Dessaint ***
Le Jour des Corneilles est un film d’animation aux visuels originaux, qui porte sur un thème important (le deuil) tout en parvenant à être apaisant : « Premier film d’un solide pro du dessin animé (Dessaint a notamment été directeur de l’animation sur Le Chat du rabbin), Le Jour des corneilles brille d’abord par sa direction artistique. Dévoilant une nature luxuriante, les premiers plans sont à couper le souffle – et, au passage, la meilleure des pubs pour l’animation 2D. À mi-chemin entre le style manga et la ligne franco-belge, les personnages sont tantôt grotesques, tantôt rassurants, dispensant une bonne humeur et une émotion palpables. Les emprunts divers (Miyazaki, Truffaut, Shyamalan) ne sont pas forcément gênants, mais ils placent la barre un peu haut pour ce film sur le fond modeste qui s’adresse avant tout aux enfants. À noter, une fois n’est pas coutume, l’excellente qualité de l’ensemble du doublage ».

 

Le Jour des Corneilles sera diffusé le lundi 13 juin à 20h55 sur Arte 

Coluche, l’histoire d’un mec d’Antoine de Caunes ** 
Le petit écran honore la mémoire de Coluche, cette semaine. L’artiste est mort il y a trente ans tout juste, et entre deux documentaires passionnants, France Télévisions rediffusera dimanche le biopic qu’Antoine De Caunes lui a consacré en 2008. Assez classique, le long-métrage est « focalisé sur la candidature du comique à l’élection présidentielle de 1981, et s’essaie à raconter comment cet acte provocateur a fini par tourner au vinaigre... Porté par un François-Xavier Demaison énorme qui a absorbé les attitudes et les tics de langage de son modèle, Coluche – L’Histoire d’un mec se révèle fidèle aux faits, mais manque d’aspérités. Michel Colucci, un type bien, un peu roublard et narcissique, piégé par le système ? On le savait déjà. Un peu plus de distance émotionnelle et beaucoup de folie auraient mieux servi cet aimable biopic proprement mis en scène et bien interprété. »

 

 

Coluche L'histoire d'un mec sera diffusé le dimanche 19 juin à 20h55 sur France 2

Dirty Dancing d’Emile Ardolino ** 
Dimanche sur TF1, les téléspectateurs pourront (re)découvrir la romance entre Patrick Swayze et Jennifer Grey. Souvent parodiée, la comédie musicale quasi-trentenaire fait un carton d’audience à chaque diffusion. Une popularité méritée pour son duo attachant, sa vitalité et ses musiques devenues incontournables.

Si vous ne l’avez pas encore vu, voici son pitch : « Dans les années soixante, Bébé passe des vacances familiales monotones jusqu'au jour où elle découvre que les animateurs du village estival forment un groupe de danse. Pour la jeune fille sage, c'est le début de l'émancipation grâce au "dirty dancing", cette danse ultra-sensuelle, et la rencontre avec Johnny Castel, le professeur de danse. » 

 

 

Dirty Dancing sera diffusé le dimanche 19 juin à 20h55 sur TF1

Pretty Woman de Garry Marshall **
Edward Lewis, homme d’affaires brillant, va rencontrer par hasard Vivian, une beauté sauvage des trottoirs de Hollywood Boulevard. Avec son naturel et sa joie de vivre, elle va lui faire tourner la tête en seulement quelques jours et un simple sourire… Pretty Woman une comédie romantique de référence pour toute une génération. Sorti en 1990, le film avait connu un succès retentissant dans le monde entier dont plus de 4 millions d’entrées rien qu’en France. Le long-métrage de Garry Marshall avait révélé Julia Roberts et confirmé la popularité de Richard Gere, faisant d’eux des stars planétaires.

 

Pretty Woman sera diffusé le mardi 14 juin à 21h sur M6