DR

Le Joker, les Corleone et Tatie Danielle martyrisent leur entourage en ce jeudi soir.

The Dark Knight de Christopher Nolan
La première chaîne était en tête des audiences jeudi dernier grâce à Batman Begins. Elle devrait à nouveau cartonner ce soir avec sa suite, toujours mise en scène par Christopher Nolan et portée par Christian Bale. Aussi sombre que le premier volet, elle introduit avec brio un nouveau Joker, incarné par Heath Ledger. Attendu au tournant suite à la prestation phénoménale de Jack Nicholson dans le même rôle chez Tim Burton, l’acteur décédé avant la sortie du blockbuster s’était plongé à 200% dans le rôle. En proposant une approche très différente de son prédécesseur, il a su surprendre le public et reste le principal atout du film. Il a d’ailleurs obtenu l’Oscar posthume du meilleur acteur dans un second rôle en 2009.

"Christopher Nolan livre une deuxième lecture de Batman radicale, noire, malade, violente et hyper théorique, analysait Fluctuat à sa sortie. Une oeuvre symptomatique écrasante. Le succès phénoménal de Dark Knight outre Atlantique est-il justifié ? Oui, sans doute, car il est difficile de nier son ampleur et son souffle. C'est le film que l'Amérique voulait voir, pas seulement celle transie d'amour pour les super héros, celle aussi qui se fabrique des héros, vit par et pour des symboles. (…) Non pas que le film brille par la profondeur de ses idées et la réflexion qu'il engendre, mais par sa transparence et sa simplicité reprenant les énoncés les plus banals mais fondateurs du droit et de la justice en démocratie, mis à mal par une enfilade de dilemmes violents où le personnage le plus symbolique, Harvey Dent, représentant sain du bien (le "chevalier blanc"), finit contaminé par le mal. Dark Knight réussit ainsi à rendre palpable son énergie chaotique indomptable, à défaire les convictions élémentaires pour installer son idée du désordre au coeur d'une structure narrative qui progressivement bascule avec effroi vers le Joker, ce vortex. Solidement bâti sur ses dialogues comme autant de concepts en suspens, le film reprend aussi à son compte une rhétorique où chaque scène, en elle-même ou les connections qu'elles entretiennent, invente un discours."

 

The Dark Knight sera diffusé le jeudi 21 juillet à 20h55 sur TF1

Le Parrain 2 de Francis Ford Coppola
La trilogie Le Parrain fait partie avec Apocalypse Now des films incontournables de Francis Ford Coppola. "J'ai toujours dit qu'il n'y aurait dû y avoir qu'un seul Parrain, bien que je sois assez fier du second opus, expliquait son créateur en 2012. Quant au troisième, il aurait dû être plus vu comme un épilogue, et du coup il n'aurait jamais dû s'appeler Le Parrain 3." Une semaine après avoir introduit l’univers impitoyable des Corleone, une famille de mafieux italiens immigrés à New York dans les années 1940, France 3 diffuse sa suite. Haletante, elle relate en parallèle l’arrivée au pouvoir de Michael (Al Pacino) et le parcours de son père Vito, incarné par Robert De Niro dans ses jeunes années (Marlon Brando, qui était au cœur du premier opus, est absent de cette suite). Captivant de bout en bout, Le Parrain 2 a reçu six Oscars en 1975 pour sa mise en scène, son scénario, sa musique et sa direction artistique. Ainsi que le prix principal de la cérémonie (meilleur film face à Chinatown, de Roman Polanski ou Conversation secrète de… Francis Ford Coppola), et celui du meilleur acteur dans un second rôle pour De Niro. Son réalisateur a largement de quoi être fier.

Mashup : Bienvenue chez les Ch’tis vs Le Parrain, à pleurer de rire

Le Parrain 2 sera diffusé le jeudi 21 juillet à 23h35 sur France 3

Tatie Danielle d'Étienne Chatiliez
Veuve, Danielle Billard est une vieille dame aigrie et acariâtre. Elle vit dans sa maison d'Auxerre avec Odile, sa bonne à tout faire à qui elle en fait voir de toutes les couleurs.

Quelques jours après Le Bonheur est dans le pré, le petit écran rediffuse une autre comédie populaire d’Étienne Chatiliez Tatie Danielle. Pour raconter l'histoire de cette vieille dame qui s'amuse à martyriser son entourage, il fait appel à Tsilia Chelton, qui s'était illustrée surtout auparavant au travers d'une très riche carrière théâtrale qui avait également fait d'elle une professeure reconnue, qui prit notamment sous son aile les jeunes membres de la troupe du Splendid. Tatie Danielle deviendra au final son rôle le plus iconique, au point que le nom de son personnage est aujourd'hui entré dans le langage courant. Après un certain succès dans les salles, le film décrocha trois nominations aux César pour son casting féminin (complété par Catherine Jacob et Isabelle Nanty), même si Tsilia Chelton dut s'incliner cette année-là face à Anne Parillaud pour Nikita.

Tatie Danielle sera diffusé le jeudi 21 juillet à 20h55 sur TMC