Samuel L. Jackson s'attendait à jouer un Stormtrooper dans la prélogie Star Wars

Jackson s'attendait à jouer un Stormtrooper dans la prélogie Star Wars

Celui qui incarna le Jedi Mace Windu dans la prélogie de la saga de George Lucas ne s'attendait pas du tout à un rôle aussi important, comme il le confie sur le plateau de Seth Meyers.

À l'affiche depuis cette semaine des 8 Salopards de Quentin Tarantino, Samuel L. Jackson ajoute un rôle de plus à sa prestigieuse filmographie, qui a fait récemment de lui l'acteur dont la filmographie (caméo compris), pèse historiquement le plus lourd au box-office. Un statut bien aidé par sa participation au Marvel Cinematic Universe, mais aussi à la saga Star Wars, où il incarna le maître Jedi Mace Windu, membre du conseil des Jedi et bras droit de Yoda.

Apparu dans les trois volets de la prélogie, La Menace Fantôme, L'attaque des Clones et La revanche des Sith, Windu reste, malgré les critiques nourries reçues par ces films, l'un des personnages emblématiques de la carrière de Samuel L. Jackson. Ce dernier ne s'attendait pourtant absolument pas à une telle opportunité à l'époque, comme il l'explique sur le plateau de Seth Meyers. Car selon lui, il ne s'attendait à l'époque absolument pas à jouer un personnage de cette importance.

Samuel L. Jackson est le vrai roi du box-office américain

"Je ne savais pas du tout quel rôle j'allais jouer. Un jour, sur le plateau d'un talk-show, on m'a demandé avec quel réalisateur j'aimerais tourner et j'ai répondu George Lucas. J'avais très envie de jouer dans le prochain Star Wars. À l'époque, je tournais Sphère [de Barry Levinson avec Dustin Hoffman et Sharon Stone] tout près du ranch Skywalker. Un jour je reçois un coup de fil qui me disait : "George veut te rencontrer". Il avait fini d'écrire le scénario et m'a dit qu'il ne savait pas quel rôle il pouvait me faire jouer. Je lui ai répondu : ne t'inquiète pas, fais-moi jouer un Stormtrooper ! J'aurais juste eu à traverser l'écran, personne ne l'aurait remarqué ! Mais il m'a dit qu'il trouverait quelque chose pour moi. Quelques semaines plus tard, je retrouve George à Londres, où il s'apprête à tourner. Je débarque sans même avoir lu le scénario définitif. J'arrive dans la salles des costumes et je vois une jeune femme passer avec une robe de Jedi. Elle me demande de faire des essayages et je lui réponds : "Attends... je joue un Jedi ?". Quelqu'un m'apporte alors des aperçus du script et je me demande : "Mais c'est qui Mace Windu ?". Et la personne me répond : "C'est toi". Et en plus, je parlais à Yoda ! On m'a fait descendre, j'ai rencontré Frank Oz, parce que Yoda était encore une marionnette, et on m'a apporté huit sabres laser en me demandant d'en choisir un".

Samuel L. Jackson en profite également pour confier avoir gardé son sabre laser, sur lequel les équipes d'accessoiristes ont réservé une surprise en gravant dessus les initiales BMF. Une référence à l'inscription Bad Motherfucker qui orne le porte-feuilles au cœur de son face-à-face avec Tim Roth dans Pulp Fiction. En tout cas, Samuel L. Jackson ne regrette absolument pas d'avoir participé à l'aventure de la prélogie : "Je choisis beaucoup de mes films comme ceux que j'allais voir étant enfant. Pourquoi vous croyez que j'avais de faire Des serpents dans l'avion ?".

Samuel L. Jackson est à l'affiche depuis hier des 8 salopards. Bande-annonce :

Commentaires

A voir aussi

Ligatus

Prochainement au Cinéma

Les plus vues