Philippe Faucon (Fatima) : "Guillaume Gallienne aurait le droit de s'interroger s'il avait vu le film"

Philippe Faucon dans On n'est pas couché le 12 mars 2016

Invité samedi d'On n'est pas couché, le lauréat du César 2016 du meilleur film a répondu à Guillaume Gallienne qui s'interrogeait sur le triomphe du film lors de la cérémonie.

 

 

"J'ai été heureux pour plein de prix, après je m'interroge quand même sur le choix de la famille du cinéma français à vouloir tout le temps prôner la diversité culturelle et tout ça, parfois je ne sais pas à quel point le moteur de tout cela est artistique ou politique." De passage au début du mois sur RTL, Guillaume Gallienne n'a pas caché ses doutes sur le choix de l'Académie des César de décerner le prix du meilleur film à Fatima de Philippe Faucon.

César 2016 : Guillaume Gallienne s'étonne de la victoire de Fatima, qu'il n'a pas vu

Une sortie médiatique sur laquelle est revenu le principal intéressé, présent samedi soir dans On n'est pas couché (France 2). "On n'a pas les mêmes points de vue artistiques, Guillaume Gallienne et moi. Quand il dit ça, il exprime un ressenti, une incompréhension d'une partie de l'establishment français du cinéma qui a du mal à comprendre qu'un film comme Fatima ait pu réunir le nombre de voix qui lui a permis d'avoir le César du meilleur film (...) Il aurait le droit de s'interroger en ayant vu le film", a ainsi confié Philippe Faucon.

César 2016 : Fatima élu Meilleur film

Alors que Léa Salamé lance que Fatima "n'a pas de parti esthétique fort comme les films de Kubrick ou La Vie d'Adele d'Abdellatif Kechiche", il réplique : "Il y a une écriture qui n'est pas la même que celle de Kubrick, ce film n'a pas le même coût non plus, les mêmes moyens, les mêmes possibilités." En réalisant ce film, Philippe Faucon n'avait qu'une idée en tête : "que la mise en scène ne prenne pas le pas sur le jeu." "Il s'agit de trouver une écriture simple qui permette que le jeu vive, qu'il soit dans la respiration du jeu, qu'il ne l'entrave pas par la mise en place de quelque chose de trop lourd à apprécier, à installer", conclut le réalisateur.

L'histoire de Fatima :

Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans ses rapports quotidiens avec ses filles. Toutes deux sont son moteur, sa fierté, son inquiétude aussi. Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima travaille comme femme de ménage avec des horaires décalés. Un jour, elle chute dans un escalier. En arrêt de travail, Fatima se met à écrire en arabe ce qu'il ne lui a pas été possible de dire jusque-là en français à ses filles. Librement adapté des livres Prière à la lune et Enfin, je peux marcher seule de Fatima Elayoubi

La bande-annonce de Fatima :

 

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues