Matthew Perry n'est pas fan de la version porno de Friends

Matthew Perry n'est pas fan de la version porno de Friends

L'ex Chandler Bing a un reproche bien particulier à adresser à la version X de la sitcom culte dont il ne fêtera pas les retrouvailles.

Il y a quelques jours, Internet s'est enflammé après l'annonce d'une réunion très attendue : celle des acteurs de Friends, qui à défaut d'offrir la suite tant attendue de la série depuis son arrêt en 2005, vont prochainement se retrouver à l'occasion d'une soirée honorant Jim Burrows, réalisateur de nombreux épisodes de Friends. Quelques heures après cette annonce, Matthew Perry douchait l'enthousiasme des fans en révélant qu'il ne serait pas en mesure d'assister à cet événement spécial.

Retenu à Londres, où il se produit actuellement dans la pièce The End of Longing, Matthew Perry était l'invité de l'émission de Graham Norton, au cours de laquelle il est revenu sur quelques souvenirs de l'époque de Friends. L'occasion pour lui de réaffirmer son absence à la soirée aux côtés de ses anciens camarades : "Ce n'est pas ce à quoi vous pouvez vous attendre. C'est une soirée en l'honneur de Jim Burrows, un ancien réalisateur de Friends. Les cinq autres seront dans l'émission, et moi je ferais leur présentation depuis Londres, à cause de la pièce".

Friends : Matthew Perry fait faux bond, pas de réunion historique

L'acteur est aussi revenu sur les nombreuses parodies d'un certain genre auxquelles la série a eu droit suite à son énorme succès, en l'occurrence ses multiples versions porno. Et celui qui a immortalisé Chandler Bing pendant les dix saisons de Friends a parfois quelques critiques à adresser sur les relectures de ses rôles : "Il y en a une avec laquelle je suis particulièrement familier, qui s'appelle Fiends. Et dans celle-là, tous les personnages finissent par coucher ensemble, sauf Chandler, qui se retrouve juste tout seul à se masturber dans son coin". Pas forcément le rôle le moins ingrat de tous en effet...

Très disert en anecdotes, l'acteur est revenu également sur sa rencontre fortuite et un peu alcoolisée avec le réalisateur M. Night Shyamalan, ou du moins en quelque sorte. Un épisode qui fait écho à des épisodes plus sombres de la vie de l'acteur, qui s'est battu contre l'alcoolisme pendant de nombreuses années.

"Il y a une quinzaine d'années, quand Sixième Sens est sorti en salles, Bruce Willis a gagné le People's Choice Award du meilleur acteur, et il m'avait demandé à l'époque de lui remettre le trophée. Dans les coulisses, j'avais rencontré Haley Joel Osment et M. Night Shyamalan. Six mois plus tard, j'étais dans un bar avec quelques amis et M. Night Shyamalan est entré. On s'est assis et on a parlé pendant une heure jusqu'à ce qu'on se retrouve tous seuls à parler de tout et de rien. […] À un moment de la soirée, je me suis dit que grâce à cette soirée, j'allais devenir une grande star au cinéma. Il riait à toutes mes blagues, il avait même l'air d'être fan de Friends. On est arrivé dans un autre club, et j'étais suffisamment en confiance et ivre pour lui dire : 'Eh, on devrait travailler ensemble un jour !'. Il m'a alors regardé bizarrement. Et je me suis dit que je n'aurais jamais dû dire ça. Un ami est venu me demander comme ça allait et je lui ai répondu : 'C'est génial, on parle depuis deux heures et demi avec M. Night Shyamalan, tout va bien !'. C'est alors qu'il m'a dit : 'Mais ce n'est pas M. Night Shyamalan !'. Et en effet, ce n'était pas lui, c'était juste un Indien qui lui ressemblait beaucoup. Je lui ai dit qu'on devrait bosser ensemble, alors qu'il était en fait maître d'hôtel dans un restaurant du coin".

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues