Lucien Jean-Baptiste : "Il faut essayer de changer les codes du cinéma"

Lucien Jean-Baptiste

Pour le réalisateur de Dieumerci, le milieu "manque d'imaginaire" concernant les acteurs de couleur ou ceux avec des rondeurs.

 

Si Intouchables a changé la carrière d'Omar Sy, le propulsant même à Hollywood, le film a également changé quelque peu la place des minorités dans le cinéma français. C'est en tout cas ce que pense le réalisateur Lucien Jean-Baptiste. Invité samedi soir d'On n'est pas couché pour présenter son dernier film Dieumerci, il a ainsi confié : "On a eu Omar Sy entre-temps qui a quand même montré à l'industrie qu'un acteur noir et un handicapé pouvaient faire 20 millions d'entrées, pouvaient intéresser le public car finalement c'est le public qui décide."

Un joli pas en avant qui n'a pas totalement fait oublier l'un des grands problèmes du septième art en France. Lucien Jean-Baptiste avoue ainsi ne recevoir de la part des réalisateurs "que des petits trucs sympathiques mais rien de fondamental." "Il y a un vrai travail à faire. Il faut travailler sur les imaginaires et casser les codes. Ce n'est pas que pour la question noire, c'est toutes sortes de rôles. Tu es un peu ronde, on va dire : 'Ben non, tu ne peux pas.' Il faut essayer de changer les codes du cinéma", explique-t-il.

Pour ou contre les quotas ?

Alors qu'à Hollywood certaines voix s'interrogent, depuis la polémique née pendant les Oscars, sur le fait de mettre en place des quotas pour respecter la diversité, Lucien Jean-Baptiste a un avis plutôt mitigé sur la question.  "Je suis pour et contre. Pour car un moment, il faut faire avancer le schmilblick (…) Mais je suis contre car il ne faut pas oublier qu'après, tu te retrouves sur un film ou un poste uniquement parce que tu es noir", explique-t-il sur le plateau de l'émission de France 2. 

#OscarsSoWhite : retour sur la polémique

Revenant sur l'appel au boycott lancé pendant les Oscars, il avoue qu'il voit ça comme "des rappels à l'ordre".  "Quand on connait l'histoire du rapport noirs-blancs aux Etats-Unis, il est important que de temps en temps, ils tapent sur la table et se servent d'événements comme les Oscars" pour faire entendre leur voix, poursuit-il en évoquant notamment des mecs comme "Spike Lee, un peu révolutionnaire un peu aigri car Hollywood ne lui donne pas tout ce dont il a besoin."

L'histoire de Dieumerci qui sort le 9 mars 2016 :

A sa sortie de prison, Dieumerci, 44 ans, décide de changer de vie et de suivre son rêve : devenir comédien. Pour y arriver, il s’inscrit à des cours de théâtre qu'il finance par des missions d'intérim. Mais il n'est pas au bout de ses peines. Son binôme Clément, 22 ans, lui est opposé en tout. Dieumercik va devoir composer avec ce petit "emmerdeur". Il l’accueille dans sa vie précaire faite d'une modeste chambre d'hôtel et de chantiers. Au fil des galères et des répétitions, nos deux héros vont apprendre à se connaître etns’épauler pour tenter d'atteindre l'inaccessible étoile.

La bande annonce du film :

 

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues