Les films à la télé du dimanche 10 janvier : La couleur pourpre, Incassable, Training Day

Les films à la télé du dimanche 10 janvier : La couleur pourpre, Incassable, Training Day

Soirée dédiée aux classiques américains ce soir à la télévision, avec au programme rien de moins que Steven Spielberg, M. Night Shyamalan et Antoine Fuqua.

La couleur pourpre de Steven Spielberg

L'histoire de deux sœurs, Célie et Nettie, et de leur famille qui a la particularité d'être de couleur noire au cours de la première moitié du XXe siècle dans le sud des États-Unis.

Alors qu'il sort à l'époque des tournages d'E. T. et Indiana Jones et le temple maudit, Steven Spielberg opère un virage à 360 degrés avec cette Couleur pourpre où il se mue en réalisateur de drames historiques engagés revisitant un moment particulièrement douloureux de l'histoire récente de l'Amérique. Grand film sous-estimé de sa filmographie, La couleur pourpre trône en bonne place dans le classement des meilleurs Spielberg de Première : "Moment charnière, décisif, puisque c’est ici et maintenant que Spielberg devient officiellement un réalisateur de drames historiques, et plus seulement un entertainer à casquette. Adaptation du roman hardcore de la Pulitzerisée Alice Walker, le film refuse systématiquement la violence frontale d’un récit gorgée d’incestes, de viols, d’humiliations et de châtiments corporels. En leur substituant des pures trouvailles visuelles, basées sur la symbolique et le hors-champ, Spielberg prend le risque d’une certaine mise à distance. Sauf qu’il y a ici une verve romanesque, une ambition dickensienne ultra affirmée, qui incite à  regarder le film non pas comme un brûlot identitaire ou un chemin de croix dans l’Amérique des péquenots violents, mais bel et bien comme le récit féerique d’une pure passion entre deux sœurs. Un angle d’attaque singulier, hautement subversif, qui choisit de tout ré-enchanter sans pour autant éluder les coups portés. Prouesse formelle faramineuse, fresque saisissante, mélo saturé de couleurs, d’amour et de cris, ce film mal-aimé est à réévaluer de toute urgence".

La couleur pourpre est diffusé ce soir à 20h50 sur HD1.

Incassable de M. Night Shyamalan

David Dunn aurait pu rester toute sa vie un homme anonyme, sans histoire, aux côtés de son épouse et de son fils, mais un jour, il a pris le train... Unique survivant d'une effroyable catastrophe ferroviaire qui a coûté la vie à tous les voyageurs, David s'interroge sur les raisons pour lesquelles il a échappé à la mort sans même une égratignure. Un mystérieux étranger, Elijah Price, a une fascinante théorie pour tout expliquer. Une théorie qui menace de bouleverser à jamais la vie de David.

En l'an 2000, Shyamalan est au sommet. Son précédent film, Sixième sens, est un triomphe public et critique colossal, attirant près de 8 millions de spectateurs en France et offrant l'un des twists les plus célèbres de l'histoire du septième art. Construit à la manière d'une adaptation de comic-book, Incassable permet au cinéaste de récidiver, toujours en compagnie de Bruce Willis. Shyamalan s'impose à l'époque comme l'un des cinéastes majeurs de sa génération, notamment aux yeux de Première, qui écrit à l'époque : "Shyamalan est un conteur hors pair, un auteur en prise directe avec la culture populaire et une bête de cinéma soucieuse de séduire l'esprit autant que l'oeil". Avec 250 millions de dollars de recettes et 3,4 millions d'entrées en France, Incassable confirmera tout le potentiel observé chez celui qui s'affirme à l'époque comme le chef de file de la nouvelle génération.

Incassable est diffusé ce soir à 20h55 sur 6ter.

Training Day d'Antoine Fuqua

Jake Hoyt est une jeune recrue idéaliste de la police de Los Angeles. Rêvant de passer inspecteur, il obtient une mise à l'essai de 24 heures, un « training day », auprès de l'inspecteur Alonzo Harris, une star de la lutte antidrogue, très décoré et professionnel de la guerre de rues à bord de sa Chevrolet Monte Carlo noire. Mais l'admiration de Hoyt pour son aîné laisse rapidement place au doute, la conduite d'Alonzo s'avérant de plus en plus contestable et corrompue.

Training Day, le film coup de poing d'Antoine Fuqua sorti en 2001, est principalement resté célèbre pour avoir offert à Denzel Washington l'Oscar du meilleur acteur, faisant de lui le deuxième acteur afro-américain de l'histoire (le premier étant Sidney Poitier) à remporter cette prestigieuse distinction. Succès en salles, resté selon l'aveu de l'acteur comme son rôle préféré, Training Day avait qui plus est bénéficié à sa sortie d'une presse enthousiaste menée notamment par Première, qui écrivit à la sortie du film en salles :"Fuqua fait passer au second plan ses tics de surdoué de la caméra pour mieux se concentrer sur ses personnages. Ca tombe bien : il a dans le viseur un Ethan Hawke pour une fois expressif et un intense Denzel Washington dans son premier rôle de salaud intégral".

Training Day est diffusé ce soir à 20h50 sur Numéro 23.


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Les films à la télé du jeudi 14 avril

Programme chargé en prévision de ce jeudi soir, qui offre deux grands classiques du cinéma américain des deux dernières décennies, et nous emménera à nouveau à travers le temps avec Godefroy de Montmirail et Jacquouille la Fripouille.

Les films à la télé du mardi 8 mars

Rencontre de maîtres sur le petit écran ce soir avec deux classiques littéraires venus des deux côtés de la Manche, tandis que Sophie Marceau et Yvan Attal se lancent dans un petit jeu dangereux devant la caméra de Jérôme Salle.

Les films à la télé du jeudi 28 janvier : Very Bad Trip 2, 1492 : Christophe Colomb, Traffic

Ce soir, Bradley Cooper et ses potes passent un séjour chargé en Thaïlande, Gérard Depardieu rejoue une des grandes dates de l'histoire du monde et Steven Soderbergh plonge dans le business des cartels de la drogue.

Les films à la télé du dimanche 27 décembre

Triplé de film en C ce soir à la télévision, avec double dose de films d'animation pour les amateurs d'images de synthèse ou de pâte à modeler. Les autres, eux, pourront redécouvrir l'un des films emblématiques de la filmographie du grand Patrick Dewaere.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige