Les films à la télé du 1er février : La Belle Noiseuse, Capitaine Phillips, La Vie devant ses yeux

La Belle Noiseuse

Un hommage à Jacques Rivette, Tom Hanks face à des pirates et un "mélo presque parfait", c'est la sélection TV 100% ciné de la rédac'.

La Belle Noiseuse de Jacques Rivette

 

Peintre installé dans une propriété dans le midi de la France, Edouard Frenhofer (Michel Piccoli) invite, sur les conseils du chimiste Porbus (Gilles Arbona), un vieil ami et ancien rival, un jeune artiste peintre Nicolas (David Bursztein) et Marianne (Emmanuelle Béart), la compagne de ce dernier. Frenhofer, qui ne peint plus à cause d'un secret qui le ronge, est totalement obsédé par une oeuvre qu'il a abandonnée dix ans plus tôt : La Belle Noiseuse. Une toile qui était le portrait de sa femme, Liz (Jane Birkin). Poussé par Porbus, il se décide à reprendre ce projet, en prenant cette fois-ci Marianne comme modèle et s'enferme cinq jours avec elle dans son atelier. Un travail de  création qui va provoquer de fortes tensions entre le peintre et sa femme Liz ainsi qu'entre Nicolas et Marianne.

Quelques jours après le décès de Jacques Rivette - il s'est éteint le 29 janvier dernier -, Paris Première a choisi de lui rendre hommage ce soir en faisant (re) découvrir La Belle Noiseuse. Sorti en 1991, ce long-métrage porté par Michel Piccoli, Jane Birkin ou encore Emmanuelle Béart a permis au réalisateur de décrocher cinq nominations aux César ainsi que le Grand Prix du jury du Festival de Cannes 1991. Une belle récompense pour cette oeuvre adaptée du Chef d'oeuvre inconnu d'Honoré de Balzac. Un écrivain que Jacques Rivette avait déjà adapté au ciné dans Out 1 : Noli me tangere inspiré de L'Histoire des treize. Un film à voir pour les amoureux de Jacques Rivette et pour ceux qui veulent découvrir le réalisateur et sont prêts à embarquer pour une histoire de quatre heures.

Un film à retrouver ce lundi soir à 23h30 sur Paris Première

Capitaine Phillips de Paul Greengrass

 

L’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips (Tom Hanks), commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…

Plus de 218,7 millions de dollars engrangés (plus de 107 aux Etats-Unis). C'est le joli bilan du Capitaine Phillips de Paul Greengrass. Sorti en 2013, le film nommé six fois aux Oscars 2014, quatre fois aux Golden Globes 2014 et neuf fois aux BAFTA Awards - il est d'ailleurs reparti avec le prix de meilleur acteur dans un second rôle remis à Barkhad Abdi - épouse "une nouvelle fois la démarche documentaire du réalisateur, laissant de côté les conventions usées des films d'action", écrivions-nous dans notre critique. " La force de Greengrass réside dans les moments de suspense et de tension (la première heure est un jeu du chat et de la souris hallucinant) qui ne cèdent jamais à la démagogie", ajoutions-nous. Un  film réaliste et intense à ne pas manquer.

Capitaine Phillips est à retrouver ce lundi soir à 20h45 sur Canal + Cinéma.

La Vie devant ses yeux de Vadim Perelman

 

Diana (Uma Thurman), professeur de beaux-arts à l’université, mariée et mère d’une fille de huit ans, a tout pour être heureuse. Mais l’ombre d’une tragédie vécue lorsqu’elle était étudiante l’obsède encore. A l’époque, elle et son amie Maureen (Eva Amurri) étaient ensemble lorsqu’un de leurs camarades armé a déclenché une fusillade dans leur école et fait de nombreux morts…

Adapté d'un roman de Laura Kasischke, La Vie devant ses yeux était en lice en 2008 au Festival du film américain de Deauville."Maladroit mais sincère", ce film est pour nous, comme nous l'affirmions dans notre critique, le "mélo parfait sans sa réalisation clinquante heureusement corrigée par Uma Thurman et Evan Rachel Wood." Les deux actrices "estompent les ficelles et affèteries" du long-métrage.

Un film à découvrir à 20h55 sur Arte

Le reste du programme tv est ici.

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus


Les plus vues