François Ozon, grand directeur d’actrices avec 8 Femmes

8 Femmes

Arte rend hommage à Danielle Darrieux, ce soir.

Si vous aimez les femmes, le théâtre et le Cluedo
Noël, dans les années 50. Tout le monde s’apprête à commencer les festivités lorsque soudain un drame se produit : le maître de maison est retrouvé assassiné. La coupable se trouve parmi les huit femmes que fréquentait la victime : son épouse ? Sa fille ? Sa femme de chambre ? L’enquête peut alors commencer. 

La télévision rend hommage à Danielle Darrieux

En hommage à Danielle Darrieux, décédée la semaine dernière, Arte diffusera ce soir 8 Femmesle polar de François Ozon qui avait attiré 3.5 millions de spectateurs dans les salles obscures en 2002 (suivi de Marie-Octobre, film sur la résistance de Julien Duvivier, à 22h40). Le réalisateur désirait depuis longtemps faire un long-métrage interprété uniquement par des femmes (et quelles femmes ! Catherine DeneuveIsabelle HuppertEmmanuelle BéartFanny ArdantVirginie Ledoyen…). Il s’est inspiré de la pièce éponyme écrite par Robert Thomas pour concocter cette enquête méchamment drôle. Extraits de notre critique, signée Christophe Carrière, publiée à l’époque dans Première :

"L’intrigue de base, située entre Agatha Christie et le jeu de société Cluedo, tombe vite dans l’iinventaire des petites hypocrisies en famille. Rien n’est comme il paraît et, entre deux chaussetrappes et trois déballages, Ozon joue la cohérence déjantée en insérant un pot-pourri pas pourri: Béart chante du Corinne Charby, Huppert du Françoise Hardy, Ledoyen du Marie Laforêt… Certes, on connaît la chanson. Mais le récital enrobé avec le film offre la redécouverte d’interprètes dont on croyait avoir fait le tour, entérinant la réputation d’Ozon - un grand directeur d’actrices, donc."

François Ozon : “Danielle Darrieux était l’incarnation de l’actrice paradoxale”

Bande-annonce de 8 Femmes :

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige