Edge of Tomorrow ou comment Tom Cruise est mort 200 fois pour sauver le monde

Edge of Tomorrow

"Vous n'aimez pas Tom Cruise ? Vous allez adorer le voir mourir en boucle !" s'amusait le réalisateur Doug Liman à sa sortie.

Edge of Tomorrow sera diffusé ce soir sur TMC. Que vaut le film d'action de Doug Liman (Mr. and Mrs. Smith) porté par Tom Cruise et Emily Blunt ? Voici notre longue critique, publiée à sa sortie en juin 2014. 

Inspiré du roman All you need is kill de Hiroshi Sakurazaka illustré par Yoshitoshi Abe (à lire à l'occasion, c'est assez différent du film), Edge of Tomorrow se présente comme un film d'action SF lambda calibré pour le début de l'été. A priori, Tom Cruise qui combat des vilains extraterrestres dans un futur proche, c'est du déjà vu, la fin est écrite d'avance, bref difficile de faire saliver. Sauf que la clé de l'histoire, celle qui a apparemment convaincu la production et l'acteur principal, se trouve ailleurs.

Tom Cruise rejoue tous ses rôles mythiques dans le talk-show de James Corden

Une boucle temporelle loin du gadget
Edge of Tomorrow suit Cage (Cruise), un soldat qui hérite d'un curieux don en tuant un assaillant alien : à chaque fois qu'il meurt, sa journée recommence. La promo du film ne mentait pas en annonçant un héros qui décède 200 fois, et Doug Liman s'en donne évidemment à cœur joie avec un montage malin qui n'épargne rien à son « héros ». En binôme avec Rita (Emily Blunt), Cage rate à peu près tout en boucle avant d'être au point. Ce qui pourrait n'être qu'une astuce est parfaitement intégré à l’action et permet de renverser de nombreux codes du genre. La faculté unique du protagoniste de reprendre tout à zéro dès qu'il est éliminé donne très vite un côté jeu vidéo jouissif à la mise en scène, et s’avère être une source inépuisable d'humour : la manière dont il prend ses marques en tentant différentes approches pour échapper à sa situation, l'avantage qu'il a sur les autres personnages, et le cynisme de Rita, la seule au courant de son pouvoir, qui l'entraîne et n'hésite pas à l'abattre dès qu'elle estime qu'ils n'avancent plus... Edge of Tomorrow baigne dans un second degré rare pour le genre, d’ailleurs renforcé par la nature du héros, soldat en première ligne qui n'a aucune envie d'y être. Poltron, maladroit voire carrément idiot, il fait office de boulet durant toute la première partie du film, et ça fait du bien de voir Tom Cruise se lâcher et rappeler à quel point il peut être drôle. A l'inverse, Emily Blunt est carrément un Rambo féminin qui sortirait tout droit d'un Expendables futuriste : lorsque ces deux là sont forcés de bosser ensemble, ça fait des étincelles.

"Tom Cruise, le cinéma, c'est toute sa vie"

Un brassage d'influences
La trame et la réalisation sont donc une sorte de cocktail survitaminé qui pioche dans tous les styles à la louche. Le buddy movie pour le duo principal (car heureusement on échappe à la romance niaise, merci la guerre), le film d'extraterrestres de base, l'histoire d'un « élu » seul apte à pouvoir tout stopper grâce à son pouvoir, et bien sûr le principe de la boucle qui évoque à la fois Un Jour sans fin et Source Code en permanence, saupoudré d'un zeste d'Il faut sauver le soldat Ryan. Si le long-métrage ne transcende jamais ses modèles, il jongle avec eux d'une façon diablement efficace. Trop de combats répétitifs au front ? Hop, on bascule dans une scène comique, puis les héros font face à l'administration militaire avant de repartir à l'assaut des envahisseurs. Cet équilibre tient presque jusqu'au bout, même si le dénouement reste fatalement banal et prévisible.

Évidemment on peut regretter que Edge of Tomorrow se contente d'être juste divertissant et ne cherche jamais à dépasser ses propres références, ou l'absence de trauma du héros qui au bout d'un moment ne se soucie plus du tout de mourir, ou encore que les personnages secondaires n'aient jamais le temps d'exister, limités qu'ils sont par la boucle à répétition. Mais il faut bien admettre que l'on n'est pas là pour ça et que le long-métrage annonce clairement la couleur dès le départ. Plutôt que de voir un film de voyage dans le temps trop bourrin, on peut retenir d’Edge of Tomorrow un film d'invasion extraterrestre drôle et original. Le travail de Liman est autant l'un que l'autre.

10 choses que vous ne savez pas sur Tom Cruise

SPOILER
Petit cocorico : le conducteur de scooter le plus célèbre de France a droit à une "apparition" au début du film, et ça, ça n'a pas de prix.

 

Commentaires

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre