CSA : des enfants seuls devant une télé aux contenus inappropriés

CSA : des enfants seuls devant une télé aux contenus inappropriés

Selon une étude menée par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, beaucoup d'enfants regarderaient seuls la télévision. Un média qui peut être dangereux pour les enfants si on ne leur met pas de limite.

20/06 11:20

Le CSA a publié mardi, une étude selon laquelle, enfants et adolescents ont de plus en plus accès à la télévision proposant des contenus inappropriés pour leur âge. En effet, habitués à se retrouver seuls devant la télévision, ces enfants seraient témoins de contenus violents ou pornographiques. Et tout cela face à des parents impuissants.Françoise Laborde, membre du CSA et présidente du groupe de travail sur la jeunesse et la protection des mineurs s'est expliquée sur le sujet. Pour elle : "La télévision n'est plus regardée en famille ! Chacun regarde désormais la télévision dans son coin" ce qui permettrait évidemment aux enfants d'avoir une certaine autonomie en ce qui concerne ce média. L'évolution des nouvelles technologies serait bien entendu responsable de ce nouveau mode de vie dans les familles : "Quand on achète un nouvel écran plat, on ne jette pas l'ancien mais on le donne aux enfants", constate t-elle.L'étude de l'institut TNS-Sofres précise d'ailleurs que les adolescents ont accès à des contenus violents ou pornographiques. Cet accès est permis par le grand frère ou par des élèves de classes supérieures qui s'y connaissent généralement bien en nouvelles technologies. Parfois même, certains se servent du contrôle parental pour empêcher les parents de vérifier les images qu'ils regardent. D'ailleurs Françoise Laborde précise que : "Chez les garçons, regarder du porno s'assimile à un rituel de passage vers l'âge adulte (...) ils comprennent en général le bien-fondé de la signalétique du CSA mais pas pour les images pornographiques. Ils ne voient pas le problème car pour eux ce n'est pas du porno mais la norme d'une relation sexuelle".De leur côté, les parents sont impuissants voir complètement dépassés. En effet, ils ne savent pas quelle attitude adoptée : interdire, limiter, prévenir... Pour Françoise Laborde, la solution serait que les parents éduquent leurs enfants aux médias.

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues