DR

Ce soir, Meryl Streep se frotte aux classiques d'ABBA sous le soleil de la Méditerranée, Zac Efron remonte dans le passé et Albert Dupontel retrouve sa fibre sensible aux côtés de Cécile de France.

Mamma Mia! de Phillida Lloyd

Donna, une mère célibataire, habite une île grecque au charme paradisiaque. Pour célébrer le mariage de sa fille Sophie, qu'elle a élevée seule, Donna a invité Rosie et Tanya, ses deux plus proches amies. Rosie et Tanya, formèrent jadis avec elle le trio Donna and the Dynamos. De son côté, Sophie a invité en secret les trois hommes qui partagèrent brièvement la vie de Donna vingt ans plus tôt. Parmi eux se trouve le père inconnu qu'elle espère bien voir à son bras le jour du mariage…

Sorti dans les salles obscures en 2006, Mamma Mia ! est l'adaptation de la pièce de Broadway du même nom, rythmée par les plus grands classiques d'ABBA. La réalisatrice Phillida Lloyd, qui offrira à Meryl Streep son troisième Oscar avec La dame de fer, se réapproprie les tubes pop du quatuor suédois sous le soleil de la Grèce. Le résultat ne laissa personne indifférent, et a fini par convaincre Première : "Si, de prime abord, on se demande ce que font ces hystériques dans le film (dans les premières minutes, on a l’impression d’être tombé dans un poulailler), on se prend vite au jeu de la comédie musicale qui nous ouvre grand les mirettes sur la performance de Meryl Streep, hallucinante tant elle emmène le film et les spectateurs. Car c’est bien elle qui porte le film, chante, danse mais qui, bizarrement, nous convainc moins dans les passages un peu plus dramatiques". Mamma Mia ! connut un succès colossal au box-office mondial avec plus de 600 millions de dollars de recettes, en faisant encore aujourd'hui la comédie musicale la plus rentable de l'histoire.

Mamma Mia! est diffusé ce soir à 20h55 sur NRJ12.

17 ans encore de Burr Steers

Mike O'Donnell, un homme de 37 ans, trouve sa vie ennuyeuse et pathétique. Il se sépare de sa femme et emménage avec son meilleur ami. Ses enfants le considèrent comme un loser et il rêve d'une seconde chance. Son voeu va être exaucé. Le lendemain matin, Mike découvre qu'il a à nouveau 17 ans ! Bien décidé à réparer ses erreurs personnelles, il s'inscrit alors au lycée pour aider ses enfants.

En projetant Matthew Perry, le Chandler de Friends dans son propre passé sous les traits de Zac Efron, 17 ans encore rejoint la longue liste des films dans lesquels un adulte en pleine crise existentielle se voit offrir une chance de bouleverser son existence. Variation du genre légère et calibrée pour le public adolescent, le film a su faire mouche auprès de sa cible, attirant un million de spectateurs en France notamment. Un succès logique pour un film qui, selon Première, avait tout pour connaître le succès : "Ce parfait film pour teenagers donne l’impression de voir High School Musical 4, avec Zac Efron en basketteur aguerri. C’est aussi une véritable ode à la famille. Moral, certes, mais enthousiaste !".

17 ans encore est diffusé ce soir à 21h sur France 4.

En équilibre de Denis Dercourt

Marc est cascadeur équestre. Un grave accident sur un tournage lui fait perdre tout espoir de remonter un jour à cheval. Florence est chargée par la compagnie d’assurances de s'occuper du dossier de cet homme brisé. Cette brève rencontre va bouleverser leurs équilibres…

Remarqué notamment pour sa Tourneuse de pages en 2006 qui lui avait valu trois nominations aux César, Denis Dercourt adaptait pour En équilibre le livre Sur mes 4 jambes de Bernard Sachsé et Véronique Pellerin. Sorti en salles en avril dernier, le film offre pour l'occasion un duo de cinéma inattendu formé par Albert Dupontel et Cécile de France. L'exercice s'avère en tout cas réussi pour Première, pour qui la subtilité du film fait mouche : "Dercourt [...] ne fait jamais dans la facilité. Avec cette love story chargée, il sort de son registre habituel – le thriller mental et manipulateur – et s’expose à la mauvaise chute. Mais par la grâce de son style elliptique et d’un casting bien agencé (Dupontel n’a pas été aussi touchant depuis Deux Jours à tuer et Cécile de France est aussi joliment filmée que dans Möbius), il parvient à trouver le ton juste entre mélo et sujet de société". À la clé, un petit succès d'estime avec plus de 500.000 entrées en salles.

A lire aussi sur Première