DR

Ce soir, le petit écran réserve une place de choix aux maîtres hollywoodiens, mais aussi au plus célèbre casse-pieds de la comédie française.

Gran Torino de Clint Eastwood

Walt Kowalski, vétéran de la guerre de Corée, est un homme inflexible, amer et pétri de préjugés. Il vit seul dans un quartier peuplé d'immigrés. Un jour, sous la pression d'un gang, un ado hmong tente de lui voler sa précieuse Ford Gran torino... Walt fait face à la bande, et devient malgré lui le héros du quartier. Sue, la soeur aînée de Thao, insiste pour que ce dernier se rachète en travaillant pour Walt. Surmontant ses réticences, ce dernier confie au garçon des "travaux d'intérêt général" au profit du voisinage. c'est le début d'une amitié inattendue, qui changera le cours de leur vie.

Après un hiatus de quatre ans qui a suivi le succès de Million Dollar Baby, Clint Eastwood redevenait acteur en 2008 pour ce Gran Torino qui porte le nom du modèle de la voiture que chérit son personnage, Walt Kowalski. Film eastwoodien dans l'âme faisant de ce dernier le descendant de quelques-uns des plus beaux rôles de sa carrière, Gran Torino impressionna la critique à sa sortie, dont Première qui écrivit à l'époque : "Au fil d’une série de tableaux qui révèlent un personnage plus proche de ses voisins étrangers que de sa famille, Clint couvre un registre très étendu qui va du comique au drame intimiste. […] La stupéfiante conclusion a des implications historiques et personnelles qui dépassent le simple cadre de ce film. Elle traduit de façon vertigineuse le regard porté par un artiste sur son œuvre, à la fois comme acteur et comme réalisateur. Définitivement, le dernier des géants". Carton planétaire en salles à sa sortie, Gran Torino est devenu l'un des plus gros succès de la filmographie d'Eastwood avec 270 millions de dollars de recettes et près de 3,5 millions d'entrées en France.

Gran Torino est diffusé ce soir à 20h55 sur TMC.

L'emmerdeur d'Edouard Molinaro

Echappant miraculeusement à un attentat, Louis Randoni comprend qu'on veut l'empêcher à tout prix de témoigner dans une série de procès. Cet attentat manqué va provoquer l'arrivée de Ralph à l'hôtel du Palais, tueur professionnel chargé de l'occir. Ses préparatifs pour s'acquitter de sa mission sont perturbés par Pignon, son voisin de chambre, qui tente de se suicider. Ralph, malgré ses efforts, ne parvient pas à se débarrasser de Pignon.

En 1971, Francis Veber, jeune plume montante du théâtre comique français, signe un gros succès sur les planches avec la pièce Le Contrat avec Jean Le Poulain et Raymond Gérôme, projet initialement pensé pour le cinéma. Le succès de la pièce tape dans l'oeil d'Édouard Molinaro, d'autant plus que Veber enchaîne en écrivant le scénario d'Il était une fois un flic de Lautner, qui connaît de bons résultats. Les deux hommes collaboreront à l'adaptation de la pièce sur grand écran, qui devient L'emmerdeur, et créent le premier véritable avatar de François Perrin (qui deviendra Pignon), qui devient le héros emblématique des comédies de Veber. Le tandem formé par Lino Ventura et Jacques Brel rencontre un franc succès en salles avec 3,3 millions d'entrées pour ce qui restera le dernier grand rôle au cinéma du chanteur belge avant sa retraite aux Îles Marquises.

L'emmerdeur est diffusé ce soir à 22h50 sur France 2.

Phantom of the Paradise de Brian de Palma

Un requin du show-biz ayant signé un pacte avec le diable détourne la musique d'un jeune compositeur pour créer un opéra rock.

Inspiré en grande partie par le traumatisme qu'a connu Brian de Palma sur son premier film de studio, Get to Know Your Rabbit (dont il se fait renvoyer par la Warner avant la fin du tournage), Phantom of the Paradise est une véritable folie de mise en scène sublimant les motifs emblématiques de la filmographie du cinéaste. Creuset d'innombrables références venues de tous horizons, aussi bien cinématographiques que de l'opéra, le film fut mal compris à sa sortie en salles où il essuya un flop retentissant, avant de se voir heureusement réhabilité au fil des années.

Phantom of the Paradise est diffusé ce soir à 20h45 sur Ciné+ Club.

A lire aussi sur Première