DR

Ce soir, le cinéma américain et les personnages cultes sont à l'honneur sur le petit écran : Ethan Hunt et Jack Ryan reprennent du service tandis que les Blues Brothers partent pour un nouveau tour de chant.

Mission : Impossible 2 de John Woo

L'agent secret Ethan Hunt doit s'emparer d'un virus mortel fabriqué par l'entreprise Biocyte, qui a été volé par Sean Ambrose, un ancien partenaire d'Ethan. Pour sa mission, il doit recruter deux assistants, Luther Strickell et Billy Baird. Il doit aussi s'associer avec Nyah Hall, l'ex-petite amie de Sean Ambrose.

Après le premier volet signé Brian de Palma, qui réussit à revitaliser la franchise Mission : Impossible en modernisant la série culte des années 60/70, c'est au tour d'un autre maître dans son genre de se frotter aux aventures de l'agent incarné par Tom Cruise. En plein cœur de sa période américaine (Broken Arrow et Volte-Face sont sortis en 1996 et 1997), John Woo signe en 2000 les deuxièmes aventures de la saga au cinéma marquées par son style nerveux et frénétique. Si l'opus divise encore aujourd'hui les fans de Mission : Impossible, il n'en fut pas moins un énorme succès en salles avec près de 550 millions de dollars de recettes et quatre millions d'entrées en France.

Mission : Impossible 2 est diffusé ce soir à 20h55 sur W9.

La somme de toutes les peurs de Phil Alden Robinson

Une tête nucléaire est achetée par un milliardaire néo-nazi tandis que Nemerov prend le pouvoir en Russie. Les Etats-Unis et la CIA jugeant ce putsch inquiétant, convoquent le jeune analyste Jack Ryan qui a étudié le profil de Nemerov. Ryan participe aux débats politiques et aux rencontres diplomatiques avec le nouveau président russe dont l'attitude dans le conflit tchétchène est violemment dénoncée. Les relations entre les deux pays pâtissent de cette situation. Orchestrées par le riche néo-nazi, ces interventions ont pour but de diviser les deux puissances.

Avec ce thriller politique sorti en 2002, Phil Alden Robinson adapte l'oeuvre de l'un des maîtres du genre, le prolifique Tom Clancy. Face à Morgan Freeman, Ben Affleck devenait le nouveau Jack Ryan, rôle déjà tenu par Alec Baldwin dans À la poursuite d'Octobre rouge, puis par Harrison Ford dans Jeux de guerre et Danger immédiat (Chris Pine a depuis repris le flambeau avec The Ryan Initiative sans connaître le même succès). Succès au box-office avec presque 200 millions de dollars de recettes, le film reçut cependant un accueil mitigé, Première faisant à l'époque partie des enthousiastes : "la réalisation énergique et précise de Phil Alden Robinson (...) ne laisse jamais retomber la tension et entretient jusqu'au bout, ou presque, une illusion captivante".

La somme de toutes les peurs est diffusé ce soir à 20h45 sur Paris Première.

The Blues Brothers de John Landis

Après sa sortie de prison Jack Blues se rend avec son frère Edwood à l'orphelinat où ils ont été élevés par des bonnes sœurs.  Ils apprennent que l'église a arrêté son soutien et va vendre l'endroit, à moins que la taxe sur la propriété ne soit payée avant 11 jours. Les deux frères décident de réunir cette somme en reformant leur orchestre de blues, pour organiser un énorme spectacle. Les blues sont donc en "mission sacrée", mais vont se faire des ennemis partout...

Nés à travers un sketch populaire du Saturday Night Live dans les années 70 (dans le tout premier d'entre eux, ils incarnaient des chanteurs de blues déguisés en abeilles et étaient accompagnés par le compositeur Howard Shore), Les Blues Brothers se sont d'abord faits connaître et aimer à la télévision avant de devenir les personnages de cinéma cultes qu'ils sont devenus. Fan de blues et bluesman amateur, Dan Aykroyd lui-même initia son compère John Belushi avec le succès que l'on connaît, faisant danser le monde entier sur Everybody Needs Somebody to Love, reprise d'un morceau de Solomon Burke. Le film de John Landis fut un véritable carton aux États-Unis mais aussi en France, où les aventures en musique de Jake et Elwood Blues attirèrent près de 2,5 millions de spectateurs en salles.

The Blues Brothers est diffusé ce soir à 20h50 sur Comédie+.

A lire aussi sur Première