DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Gunnm
C'est surtout l'univers entrevu dans les bandes-annonces d'Elysium qui a semé la confusion. On y voit une planète Terre ravagée dans un futur très sombre, avec une population en détresse à tous les niveaux, tandis que l'élite mène une vie paisible et idéale sur une station spatiale.
Problème : dit comme ça, c'est presque exactement le point de départ de Gunnm. L'histoire prend place dans un monde futuriste où la Terre est également ravagée, et il en découle la même chose à plus petite échelle. La population aisée vit sur Zalem, une ville « suspendue » dans le ciel, qui se débarrasse de ses ordures en les rejetant sur Kuzutetsu, sorte de ville-décharge située en dessous.En réalité la ressemblance est uniquement formelle. D'une part il s'agit là d'une station spatiale gigantesque en orbite autour de la Terre et non d'une ville (ok il y a aussi une ville plus haut dans l'espace dans Gunnm, mais c'est déjà assez compliqué comme ça). D'autre part si Elysium est tout aussi sans pitié que Zalem avec les tentatives d'intrusion, elle ne doit pas sa survie ou sa prospérité à un quelconque procédé impliquant de dégrader la planète. Enfin, l'action du film se passe autant (si ce n'est plus) sur Elysium que sur Terre, ce qui distingue d'emblée le film du manga culte.

Inception
Chez Gunnm, étant donné qu'il n'existe aucune police, les crimes les plus sordides sont légion. On a par exemple un florissant trafic d'organes, mélange de barbarie moyenâgeuse et de matériel high-tech.Rien de tout ça sur Terre chez Elysium, où la criminalité et la délinquance restent finalement assez classiques (vol de voitures et trafic sont évoqués). A l'exception d'un vol un peu spécial auquel doit participer le héros.
Si ce n'est pas Gunnm c'est...Inception. Max doit voler des données sécurisées à Carlyle (William Fichtner), comprenez : rentrer dans sa tête et lui piquer des infos. Sauf qu'ici tout reste très pragmatique, il s'agit de se connecter au cerveau physiquement et d'y brancher une sorte de câble usb crado pour tout récupérer, mais ça reste le même principe.

Hunger Games
La description extrêmement rapide de la situation sur Terre dans les trailers participaient aux soupçons de plagiat mais là encore la situation de Kuzutetsu (Gunnm) est à des années-lumière. Il s'agit d'une décharge géante à ciel ouvert, où aucune autorité ne fait régner l'ordre, seuls des chasseurs de primes (Hunter Warriors) sont payés par des intérêts privés pour neutraliser les menaces. En gros c'est la jungle et sur Zalem on n'a que faire de ce qui se passe « en bas ». Dans Elysium, bien que la planète soit polluée, surpeuplée sans parler des maladies, il existe toujours un système et un semblant d'ordre. On voit des hôpitaux, il existe des prisons, un système judiciaire et surtout Elysium s'intéresse à tout ce qui se passe sur la planète et y exerce un contrôle sévère, y déployant des robots qui font office de policiers.
Si ce n'est pas Gunnm c'est... Hunger Games. En piochant dans les sagas SF récentes, la présentation des rapports entre la Terre et Elysium se rapproche beaucoup plus de Panem et du Capitole que de Kuzutetsu et Zalem. Si le coup d'état de Delacourt (Jodie Foster) avait marché, on l'imagine très bien devenir un tyran et organiser des jeux de la faim, cruels mais bien plus distrayants que les tristes après-midi piscines qu'on aperçoit, il faut bien le dire.

 
Time Out
Dans Gunnm, si on prend uniquement Gally, on a une héroïne qui se trouve être un cyborg amnésique plutôt doué au combat, cherchant un sens à sa vie et confronté à différents ennemis et obstacles au fil de l'intrigue. Forcément, la vision de Matt Damon dans un exosquelette qui lui donne une allure mi-homme mi-robot n'a rien arrangé niveau confusion. Sauf que le héros Max Da Costa n'a rien d'un cyborg, pas plus qu'il n'est amnésique : il veut « simplement » sauver sa vie et plus si affinité. L'exosquelette qu'on lui fixe est là pour renforcer ses capacités étant donné qu'il a été irradié, mais à aucun moment son humanité n'est remise en question. 
Si ce n'est pas Gunnm, c'est...Time Out : pour la condition du héros (5 jours à vivre) qui court après un moyen de survie habituellement réservé aux riches qui sont du coup quasi-immortels. Rien à voir avec Gally, notre côté maniaque le rapprocherait plus volontiers de Will Salas (Justin Timberlake).

Repo Men
A ce niveau c'est bien simple, le seul vrai personnage féminin fort de Gunnm est Gally, comme expliqué précédemment. Recueillie par Ido, leurs rapports sont symboliquement ceux d'un père et d'une fille. Dans Elysium, c'est Frey (Alice Braga) qui se démarque, mais ses rapports avec le héros relèvent de la romance, et surtout ce n'est pas du tout une combattante, encore moins un cyborg. Infirmière, elle a une fille atteinte de leucémie qui ne peut survivre que grâce à la technologie de pointe de la station.
Si ce n'est pas Gunnm c'est...Repo Men. Certes dans ce film ce n'était pas sa fille mais le personnage de la jeune femme elle-même qui avait besoin de soins futuristes hors de sa portée. Mais elle se faisait également aider par le héros (Jude Law) ; la problématique était similaire. Et surtout c'était déjà Alice Braga qui jouait le rôle dans Repo Men, comme quoi la nature fait bien les choses.

Oblivion
Gunnm se distingue par un univers très dur. Le manga présente la quête d'identité d'un cyborg dans un contexte assez hardcore, et sans rentrer dans les détails, les différentes révélations au fil de l'intrigue ne permettent pas forcément d'imaginer une fin heureuse, particulièrement à grande échelle. Du côté d'Elysium, la quête de survie de Max est d'abord personnelle mais devient l'espoir de tous les Terriens. Les données en sa possession permettraient d'accorder la citoyenneté et les privilèges de l'élite à l'intégralité de la population.
Si ce n'est pas Gunnm c'est... Oblivion. Certes, nombreux sont les films présentant un « élu » espoir de la race humaine qui part affronter des vilains. C'est la configuration de l'action qui peut faire pencher les plus joueurs d'entre nous vers le long-métrage porté par Tom Cruise. Et oui, dans les 2 cas la solution consiste à trouver une feinte pour venir sur une base spatiale (Elysium/le Tet) et neutraliser un système. Le personnage de Cruise se sacrifiait en faisant tout exploser, ce qui désactivait les drones mortels sur la planète. Celui de Damon fait don de sa vie en réinitialisant les directives d'Elysium, ce qui reprogramme les robots pour aller porter secours aux Terriens.

 
Land of the dead
Il existe plusieurs méchants dans l'univers de Gunnm, mais il serait assez inutile de les énumérer puisque cette fois aucun n'a les caractéristiques de Kruger (Sharlto Copley) dans Elysium. En effet celui-ci n'est pas un produit de la décadence de la Terre, sa dangerosité vient précisément de son statut de soldat travaillant pour la station spatiale.
Si ce n'est pas Gunnm, c'est... Land of the dead. Tout comme Cholo (John Leguizamo) pour Kaufman (Dennis Hopper) dans un monde envahi de zombies, Kruger est un bad boy sans morale qui fait le sale boulot pour Delacourt. Du coup il est totalement persona non grata sur Elysium où ses manières de barbare et ses crimes de guerre font un peu tache ; de la même façon Cholo se voyait refuser l'accès à la zone des privilégiés par Kaufman malgré ses nombreuses missions. A l'instar de son lointain cousin, Kruger finit lui aussi par se rebeller et réclamer par la force ce qu'il estime mériter. Ah, et les deux ont un accent très marqué.

District 9
La première chose qui devrait stopper les craintes des fans, c'est tout simplement Neill Blomkamp lui-même. On parle d'un réalisateur Sud-Africain qui s'est fait connaître avec l'audacieux District 9. Oui, c'est vrai qu'il existe à Hollywood des vilains producteurs qui finiront bien par donner des sueurs froides aux amateurs en adaptant des ouvres cultes comme Akira, mais la genèse d'Elysium n'a strictement rien d'approchant. Et surtout, il existe déjà depuis plusieurs années un projet d'adaptation directe de Gunnm, chapeautée par un certain James Cameron (cf plus haut, les vilains producteurs, etc) et réalisée par Robert Rodriguez.
 

Le Silence des agneaux
Cela n'aura échappé à personne, c'est Jodie Foster qui incarne la Secrétaire Delacourt, et c'est aussi elle qui interprétait l'héroïne du Silence des Agneaux. Vers la fin la boss d'Elysium se retrouve donc face au héros sanglé, attaché et littéralement muselé au moyen d'un appareil métallique qui lui entrave la bouche. Surprise par l'aspect SM de son prisonnier, Delacourt demande « s'il est possible de lui enlever ce truc de la bouche », alors qu'elle n'a strictement rien à lui demander, sans parler du fait que son personnage ne s'embarrasse pas de ce genre de détails durant tout le reste du film. Ok, il faut sans doute être vraiment atteint, mais quand même : on applaudit le clin d'oeil au look culte du célèbre Hannibal Lecter (Anthony Hopkins).
 

Décryptage de la deuxième réalisation de Neill Blomkamp, à lire après avoir (re)vu le film ce soir à la télévision.

Ce soir, TF1 diffuse Elysium, le deuxième long-métrage de Neill Blomkamp, à 20h55. On peut relever des points communs avec District 9 qui confirment le style et le talent du cinéaste, définitivement valeur sûre de la science-fiction. Mais si on entre dans le côté obscur du geek qui sommeille en nous, c'est très différent. Dès que le synopsis et les premiers extraits ont été dévoilés, certains y ont vu rapidement un pompage en règle de Gunnm, manga de Yukito Kishiro des années 90. Or, les points communs semblent bel et bien découler d'un hasard total bien que malencontreux. Mieux, si on joue vraiment les chasseurs en quête désespérée de similitudes avec d'autres films, ce n'est pas du tout du côté de Gunnm qu'un esprit maniaque devrait chercher...

Elysium confirme le talent de Neill Blomkamp. Pas plus... (critique)

Évidemment, ne lancez pas le diaporama si vous n'avez pas vu Elysium, et ne le lisez pas non plus si vous n'aimez pas trop les rapprochements improbables. 
Yérim Sar

 

Prochainement au Cinéma