William Vollmann

  • Profil mis à jour le 01/03/2012
  • Date de naissance :
    28 juillet 1959 (âge : 54 ans)
  • Sexe :
    Homme

La biographie de William Vollmann

  • IL A DIT La violence ne se justifie que s'il existe un danger imminent, dans des situations d'autodéfense ou de représailles, ou encore dans le but de restaurer la symétrie sociale, si tout le monde s'accorde sur le principe. Fluctuat

William Tanner Vollmann est né dans les années 1960. Ce romancier américain, journaliste-reporter et essayiste suit de brillantes études à l'Université. Il devient secrétaire pour une compagnie d'assurance et s'envole pour l'Afghanistan en 1982. Ses expériences aux côtés des Moudjahiddins ont inspiré son premier livre de non-fiction : Une exposition d'image de l'Afghanistan, ou Comment j'ai sauvé le monde.

 

 

"Disons que Vollmann a deux grosses spécialités", écrit Benjamin Berton au sujet de Vollmann, "les livres sur les putes et les livres d'histoire. Les premiers (, , Les Histoires Arc en Ciel) l'ont fait connaître et ont imposé son personnage de journaliste vagabond vaguement sulfureux. Les seconds (Ice Shirt, Argall, The Atlas, et Les fusils) sont des monuments du siècle, des sortes de stèles poétiques qui, très modestement, contribuent à donner à l'Amérique (qui ne le sait pas et s'en tamponne) le socle psycho historique dont sa jeunesse l'a privé."

 

 

 

Très admiré par ses pairs, l'écrivain, qui vit à Sacramento, achève des projets tous plus ambitieux les uns que les autres. Pour écrire les 5000 pages du (2003), "une critique de l'activité terroriste, défensive, militaire et policière, combinée avec certaines pensées d'ordre plus général", il s'est ainsi rendu dans les zones de conflit du monde afin d'y mener son enquête (une version française et abrégée du texte paraît en septembre 2009 aux éditions Tristram). Pour écrire Poor People (, Actes Sud, 2008) il a également sillonné la planète afin d'aller interroger des habitants des quatre coins du monde sur leur pauvreté. Riding Toward Everywhere (2008) raconte quant à lui les trois mois au cours desquels il a pris le train avec des hobos (clochards) à travers l'Amérique.

Lauréat du National Book Award en 2005 pour son roman Central Europe, William Vollmann devrait idéalement, selon certains fans et écrivains comme Dave Eggers (voir l'entretien), recevoir un jour le Prix Nobel de littérature.

> Son signe astro > Personnalité du prénom William Vollmann > Popularité du prénom William Vollmann

Dernières news sur William Vollmann

0