Nom de naissance Walter Salles
Naissance (62 ans)
Rio de Janeiro Brésil
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénario original
Avis

Biographie

Réalisateur, scénariste et producteur, Walter Salles est un cinéaste polyvalent. Il réalise aussi bien des documentaires que des fictions. C’est après la sortie de son film Central do Brasil qu’il se fait connaître à l’étranger. Toutefois, le véritable succès arrive avec le film La Cité de Dieu de Fernando Meirelles, qu’il produit en 2003. Walter Salles est né le 12 avril 1956 à Rio de Janeiro, au Brésil.Son père étant diplomate, il passe une enfance rythmée par les voyages. Le petit Walter découvre très tôt la France et les États-Unis. Toutefois, adolescent, il rentre dans son pays natal où il fait ses premières armes. Dans les années 1980, Walter Salles cherche à explorer le septième art. Il devient vite réalisateur et fait le choix du documentaire.Le jeune cinéaste manifeste cependant très vite le besoin de s’essayer à la fiction. En 1991, il réalise donc son premier film dans ce registre, un thriller intitulé A grande arte. Le jeune Brésilien doit cependant faire face à la grande crise économique qui sévit dans son pays. Il interrompt alors momentanément sa production d’œuvres de fiction qu'il venait à peine de commencer. Son expérience dans le film documentaire va tout de même lui permettre de continuer à travailler, notamment pour des chaînes de télévision européennes.Walter Salles leur envoie ses documentaires réalisés sur place, au Brésil, où il réside toujours. Cette situation dure quatre ans, avant qu’il ne fasse son come-back dans le monde du cinéma en 1995. En effet, cette année-là, il coréalise le film Terre lointaine, avec Daniela Thomas. Walter Salles collabore avec la chaîne ARTE, pour laquelle il réalise un court métrage intitulé Le Premier jour, toujours en étroite complicité avec Thomas.Sa notoriété explose en 1998, lorsqu’il sort le film Central do Brasil. Walter Salles s’est inspiré du documentaire Socorro Nobre, qu’il avait monté en 1995, pour mettre au point ce film, sorte de fresque dépeignant la dure réalité de la pauvreté au Brésil. Ce chef d’œuvre est présenté au Festival de Sundance et permet au cinéaste brésilien de remporter le très distingué Ours d’Or à Berlin. Il entre ainsi dans la cour des grands, et est intégré au jury du Festival International de Cannes en 1999. L’année suivante, il sort Le Premier Jour, puis Avril brisé en 2003. Mais cette dernière année est surtout marquée par la sortie du magnifique film de Fernando Meirelles, La Cité de Dieu, dont il est le producteur. En outre, il produira aussi en 2003, Madame Sata de Karim Aïnouz et Frida de Julie Taymor.En 2004, il s’intéresse à l’histoire du grand Che Guevara. Il présente le film Carnets de Voyage - basé sur une partie de la vie du leader révolutionnaire - au Festival de Sundance, mais aussi au Festival de Cannes.Walter Salles fait partie du projet Paris, Je t’aime (2006) dans lequel vingt réalisateurs de tous les horizons revisitent la capitale française, chacun ayant à sa charge un arrondissement. C’est le prestigieux 16e arrondissement qui échoit au cinéaste brésilien.Plus tard, il entame l’adaptation On The Road. Malheureusement, le projet, qui avait pourtant été minutieusement élaboré, n’avance pas, et Walter Salles doit aller de l’avant. Son activité de producteur garde par contre un rythme effréné. On voit ainsi la sortie, en 2006, de films tels que Bahia, ville basse de Sérgio Machado, et La Maison de sable d’Andrucha Waddington.Il revient à la réalisation, l’année suivante, avec une participation au projet réunissant plus d’une trentaine de cinéastes, Chacun son cinéma, pour des courts-métrages tournant autour du thème de la salle de cinéma.En 2008, Salles produit égalementCafe de Los Maestros de Miguel Kohan. Cette année est aussi marquée par la participation des films Une famille brésilienne et Leonera - produit par le cinéaste - au Festival de Cannes en compétition officielle.Walter Salles démontre par cette double présence qu’il est un cinéaste confirmé et talentueux. Le film Une famille brésilienne, dont la sortie en France a lieu en mars 2009, retrace les destins croisés de quatre frères dans un São Paulo grouillant de vie et d’agitation. Walter poursuit cette même année avec Terra, également sur le thème de la famille.Il revient ensuite à la réalisation avec Sur la route, qu'il présente en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2012.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 American Rust Réalisateur -
2015 La Conteuse de films Réalisateur -
2015 Paulina Producteur -
2012 Sur la route Réalisateur -
2009 Une famille brésilienne Réalisateur, Scénariste, Producteur -

Stars associées