Nom de naissance Trevor Griffiths
Nationalité Britannique
Genre Homme
Profession(s) Scénariste
Avis

Biographie

Second fils d’un père irlandais et d’une mère galloise, Trevor Griffiths est né le 4 avril 1935 à Ancoats (Manchester).Elevé dans la religion catholique (contrairement à son frère aîné), il fréquente l’école catholique locale avant de rejoindre, en 1952, l’Université de Manchester où il étudie la langue anglaise. Là, il a plusieurs opportunités de carrières: il faillit devenir footballeur professionnel, mais après son service militaire, il finit par devenir enseignant. Assidu, déterminé et politiquement engagé, il devient vite, durant les années 60, président du Manchester Left Club et rédacteur en chef du journal Labour's Northern Voice. Toutefois, il peine à trouver sa vocation dans le journalisme politique qu’il abandonne peu à peu pour écrire des pièces. Il est alors chargé par Tony Garnett (producteur et figure emblématique de la BBC) de rédiger un scénario pour The Wednesday Play, diffusée sur la BBC entre 1964 et 1970. En 1970, il est officiellement le scénariste attitré de la BBC. Sa pièce The Love Maniac n’ayant jamais été diffusée, Griffiths travaille alors pour le compte de la London Weekend Television et forme la Kestrel Productions.Affecté et fortement influencé par les évènements de Mai 68, et sous la pression de son ami Garnett, il commence à rédiger Occupations. C’est ainsi qu’il se fait remarquer par Kenneth Tynan (directeur du Théâtre National). Ce dernier l'embauche afin d’écrire cette pièce qui devient, en 1973, The Party. Bien qu’elle soit un échec critique, l’œuvre a le mérite de renforcer Griffiths dans sa conviction que la télévision reste le meilleur moyen de toucher le plus grand nombre de personnes. Il continue à rédiger des scénarios pour la BBC dans le cadre des séries diffusées par la chaîne en 1974. Il écrit notamment All Good Men, pour la série Play for Today, diffusée le 31 janvier 1974 et Absolute Beginners, pour la série Fall of Eagles, diffusée le 19 avril 1974. En 1975, il revient au théâtre avec la pièce Comedians à laquelle le public réserve un vrai triomphe. Griffiths, qui pense que les gens ont le droit de « faire des choix émancipés pour décider où se trouve la vérité », semble dès lors avoir trouvé sa vocation définitive. Son habilité et son talent pour mettre en scène une critique intelligente du pouvoir politique devient alors notoire. Réputation qu’il confirme en 1976 en créant Bill Brand, une série sur la démocratie parlementaire diffusée sur ITV.Son succès et sa réussite lui valent alors d’être contacté par le réalisateur Warren Beatty, qui travaille à l’époque sur un projet qui lui tient particulièrement à cœur. Griffiths scénarise pour lui le film relatant la vie du journaliste et militant communiste révolutionnaire John Reed. Intitulé Reds, le film est nommé, en 1981, aux Oscars dans douze catégories (dont celle du Meilleur Scénario Original) et en reçoit finalement trois: Meilleur Réalisateur, Meilleure Actrice dans un second rôle et Meilleure Photographie.Griffiths semble trouver dans la télévision l’espace et l’environnement idéal pour laisser éclater son talent et transmettre ses idéologies. Il continue pourtant à travailler pour le théâtre avec des succès tels que la traduction de The Cherry Orchard de Chekhov. Mais sa passion le ramène constamment à la télévision et, en 1981, il écrit pour la BBC Country, premier d’une série de cinq autres textes que la chaîne ne réalisera finalement pas. Il écrit également une autre série, Last Place on Earth, qui est diffusée sur ITV en 1985.C'est finalement un changement politique majeur qui oblige Griffiths à mettre fin à sa gloire télévisuelle et à se restreindre dans le théâtre. Il s'agit de l’avènement de l’implacable gouvernement Thatcher. Les pièces de théâtre du dramaturge connaissent, tout au long des quinze années suivantes, des degrés de succès commercial et critique assez variables. Et il lui faut se battre pour obliger la BBC à diffuser sa pièce Food for Ravens (1997) sur tout le réseau national.Bien qu’il soit rare pour un scénario d’être publié, certains des écrits de Griffiths ont eu cette chance. En février 2008, il publie le scénario d’un film sur le révolutionnaire Thomas Paine (18ème siècle) et en novembre 2008, il participe à un débat sur “L’écrivain et La Révolution” à l’Université de Manchester.Griffiths croit qu’il est « inconcevable d’écrire quoique ce soit sur quelqu'un sans que cela implique certains aspects de son humanité ». L’intérêt pour le côté humain d’autrui, leur pensée, leur liberté et leur interaction ; c’est ce qui caractérise tout le parcours de Griffiths.Rien d’étonnant alors que sa réplique préférée (qu’il a lui-même écrite et utilisée à deux reprises, dans The Party puis dans Thomas Paine) soit : « vous être mort seulement si vous ne prenez pas racine dans autrui ».

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1986 Fatherland Scénariste -
1981 Reds Scénariste -

Stars associées