Nom de naissance Tomu Uchida
Naissance
Okayama, Japon
Décès
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Il commence une carrière d'acteur à l'Amateur Club de Thomas Kurihara en 1920, tout en jouant au théâtre. Entré à la Nikkatsu, il y devient assistant réalisateur en 1923, auprès de Minoru Murata et Kenji Mizoguchi. Il passe à la réalisation en 1927 en tournant Un concours de trois jours (Kyoso mikka-kan) et sept autres films comico-satiriques. Il se fait remarquer par des satires sociales un peu plus aiguës, comme la Poupée vivante (Ikiru ningyô, 1929), des adaptations littéraires nationales ou étrangères (Jean Valjean, 1931, en deux parties, d'après Victor Hugo) ou des films historiques à tendance sociale, le Champion de la vengeance (Adauchi senshu, 1931). Mais c'est avec ses drames populaires du genre shomin-geki qu'il s'impose comme un cinéaste de premier plan, en même temps que Ozu ou Mizoguchi : le Théâtre de la vie (Jinsei gekijo, 1936, et, surtout, ce que l'on a appelé «  le premier film paysan japonais  », la Terre (Tsuchi, 1939), tourné avec des non-professionnels, sous l'influence du cinéma soviétique.Pendant la guerre, il part pour la Mandchourie et, fait prisonnier par les Chinois, il reste en Chine jusqu'en 1954. Enfin rentré au Japon, il travaille à la Compagnie Toei, et devient alors un spécialiste renommé du jidai-geki d'un style nouveau, plus réaliste et critique, en signant la Lance ensanglantée du mont Fuji (Chiyari Fuji, 1955) et plusieurs autres films historiques, dont les plus importants sont : le Col du Grand Bouddha (Daibosatsu tôge, 1957/1959, en trois parties, avec Chiezo Kataoka), Meurtre à Yoshiwara (Hana no Yoshiwara hyakunin-giri, 1960, sur un scénario de Y. Yoda), et la série très populaire de Miyamoto Musashi (Musashi Miyamoto, 1961/1965, en cinq parties, avec Kinnosuke Nakamura). Il y fait preuve d'un solide métier et de qualités artisanales typiquement japonaises, perdues depuis dans l'industrie. Il tourne également des films contemporains à thème social, comme le Détroit de la faim (Kiga kaikyo, 1964, avec Rentaro Mikuni), basé sur un fait divers de l'après-guerre. À la fin des années 60, Uchida, qui a de plus en plus de difficultés pour travailler, meurt au cours du tournage de Duel à mort (Shinken shobu, 1970), qui ne sortira, inachevé, que deux ans plus tard.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Le Col Du Grand Bouddha, 3e Partie Réalisateur -
2015 Le Col Du Grand-Bouddha, 2e Partie Réalisateur -
2015 Le Mont Fuji Et La Lance Ensanglantée Réalisateur -
2015 Le Col Du Grand-Bouddha,1ere Partie Réalisateur -
1964 Le Detroit De La Faim Réalisateur -