Thierry Henry

  • Profil mis à jour le 01/03/2012
  • Nationalité :
    Française
  • Date de naissance :
    17 août 1977 (âge : 36 ans)
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Thierry Henry

  • IL A DIT "A un moment donné, certains journalistes se sont demandé si on ne cherchait pas des excuses en parlant de reconstruction. C'était pourtant la vérité. À plusieurs reprises, durant les qualifications, des changements ont été effectués dans le onze de départ. Mais un groupe ne peut commencer à faire des résultats qu'en apprenant à vivre ensemble. Au fur à mesure, on a vu un groupe se créer. Et le retour des anciens nous a aussi beaucoup aidés. […] Je ne veux viser personne, mais la base d'une grande équipe, c'est la défense. Tout part de derrière. Avant, on ne prenait pas de buts mais les ballons ne ressortaient pas bien. Thu-thu (Thuram), quand c'est chaud, il met le pied sur le ballon, et tout le monde se calme. Ce sont des détails. Ils font la différence !". (A propos de la "reconstruction" entreprise par Domenech suite au départ des anciens, février 2006, Freesport.fr) Fluctuat

Thierry Henry est un footballeur français, né le 17 août 1977 aux Ulis, dans l’Essonne.

Ses origines sont antillaises ; il est le fils d’un Guadeloupéen et d’une Martiniquaise. Thierry Henry se découvre très tôt une passion pour le football en s’inscrivant dès l’âge de six ans au club local de l’OC les Ulis.

À treize ans, il est remarqué par le recruteur de l’AS Monaco, Arnold Catalano, alors qu’il joue au sein du club de Viry-Châtillon. En 1991, Thierry Henry rejoint le fameux centre de formation INF Clairefontaine, où il est formé pendant une année. Le jeune footballeur fait ensuite la connaissance d’Arsène Wenger,qui est, à cette époque, l’entraineur de l’AS Monaco. Cette rencontre lui permettra d’intégrer le prestigieux club de la Principauté en 1993. A ses débuts en tant que professionnel, Thierry Henry évolue au poste d’ailier gauche. Deux années plus tard, il marque ses premiers buts en première division, dans un match qui oppose son équipe à RC Lens.

Thierry Henry ne cesse de progresser et de s’affirmer sur le terrain. Durant la saison 1995-1996, le joueur participe à sa première compétition européenne, la Coupe de l’UEFA. L’exercice qui suit le met particulièrement en évidence puisqu’il est régulièrement titularisé et termine avec neuf buts à son compteur. Avec une équipe qui remporte le Championnat de France et qui réussit à atteindre la demi-finale lors de la Coupe de l’UEFA, Thierry Henry connaît un moment de gloire, et est élu comme Meilleur Espoir du Football Français.

La saison 1997-1998 représente aussi un moment important dans la carrière du sportif, puisque c’est durant cette période qu’il reçoit sa première convocation pour intégrer l’Équipe de France, et qu’il fait des débuts réussis en Ligue des Champions (au cours de laquelle il marque sept buts en neuf matchs). Grâce à sa complicité sur le terrain avec son ami David Trezeguet et à ses performances, Thierry Henry est sélectionné parmi les vingt-deux joueurs appelés à participer à la Coupe du Monde de 1998 (pendant laquelle il marque trois buts).

Champion du Monde à vingt-et-un ans, convoité par les plus grands clubs européens, il entame la nouvelle saison sous le maillot de l’AS Monaco, mais choisit par la suite de rejoindre le Calcio dès l’ouverture du mercato d’hiver. Il signe en effet pour la Juventus de Turin, où il espère briller aux côtés de son partenaire en sélection Zinedine Zidane. Son séjour dans le Piémont (de janvier 1999 à juillet 1999) n’est pas des plus concluants pour le joueur, qui se retrouve dans l’obligation de s’adapter à des tâches défensives imposées par son positionnement dans le couloir gauche. Après trois buts marqués et une vingtaine de matchs joués avec cette équipe, Thierry Henry décide finalement de quitter la Juventus, prétextant un manque de respect de la part du directeur général Luciano Moggi.

Thierry Henry atterrit alors au club londonien d’Arsenal, où il retrouve l’entraîneur Arsène Wenger et plusieurs autres Gunners français. Il échange son poste d’ailier contre celui d’avant de pointe, un changement qui mettra en avant toutes ses qualités de buteur, et qui lui permettra de devenir en peu de temps l’un des meilleurs attaquants de sa génération. Malgré des débuts difficiles dans cette équipe, Thierry Henry réussit à signer dix-sept buts en championnat et huit réalisations en Coupe d’Europe. Une saison suffira au footballeur français pour devenir le buteur d’Arsenal. Les exercices qui suivent le projettent au-devant de la scène sportive, grâce à un rendement remarquable et un nombre de buts toujours plus important. Champion d’Europe avec les Bleus en 2000 (sous la houlette de Roger Lemerre), il contribue à la victoire finale d’Arsenal en Premier League et en FA Cup en 2001-2002, avec ses trente-deux buts, toutes compétitions confondues. En 2004, il se voit attribuer le titre de Soulier d’Or (meilleur buteur des championnats européens) et continue à évoluer au sein du club londonien jusqu’en 2007, date à laquelle il accepte de signer pour le FC Barcelone.

Au sein de la formation catalane, alors dirigée par le Néerlandais Frank Rijkaard, Thierry Henry se retrouve à nouveau au poste d’ailier et ne réussit pas à rééditer ses performances réalisées chez les Gunners. Malgré les critiques qu’il essuie et sa difficulté à se fondre dans le jeu barcelonais (mené par Lionel Messi, Xavi et Samuel Eto’o), il termine la saison en tant que meilleur buteur du club (toutes compétitions confondues). L’arrivée du nouvel entraîneur Josep Guardiola annonce quant à elle de réels changements pour Thierry Henry, surtout avec les rumeurs concernant le départ de Samuel Eto'o. Le joueur camerounais garde finalement son poste d’avant-centre et Thierry Henry le sien, auquel il semble s’être adapté. Grâce à la bonne entente entre ces deux avants, le talent de Messi et un jeu aussi spectaculaire qu’efficace, le FC Barcelone connaît une saison historique : Championnat d’Espagne, Coupe du Roi et surtout la Ligue des Champions, le seul titre majeur qui avait jusque-là manqué au palmarès du footballeur français.

Thierry Henry, capitaine de l’équipe de France depuis le départ à la retraite de Lilian Thuram et les absences répétées de Patrick Vieira, est élu sportif préféré des Français en 2008. Une popularité remise en question en novembre 2009, suite au match contre l’Irlande, qui qualifie les Bleus à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Durant les prolongations, il contrôle le ballon de la main et sert William Gallas pour le but de la victoire. Au centre d’une véritable polémique, Thierry Henry s’excuse et déclare, quoique tardivement, que le match devrait être rejoué… une proposition que la FIFA n’acceptera pas.

> Son signe astro> Personnalité du prénom Thierry> Popularité du prénom Thierry

Dernières news sur Thierry Henry

Commentaires sur Thierry Henry

A QUAND VOTRE RETOUR A ARSENAL JE SUIS LORIENTAIS MAIS JE VOUS AI TOUJOURS AIMER CAR VOUS ETES UN JOUEUR OFFENSIF QUE L ON EST PAS PRET DE REVOIR AVANT DES ANNEES
  • 0
  • 0
Anonyme | le 21/12/2013 à 20h15 | Signaler un abus
Je suis de tout cœur avec toi Thierry Henry,de plus je ne vois pas pourquoi faire toute une histoire pour une seule main dans une vie alors que Maradona a passer sa vie a faire gagner son équipe en marquant de la main sans faire toute une histoire,car ont ne la jamais fais"chier" autant que que l'on fait "chier"Henry,maintenant qu'on lui foute la paix et je lui souhaite bon mondiale et bon courage.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 13/06/2010 à 18h31 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Thierry Henry