Genre Homme
Avis

Biographie

Dès ses débuts à Southampton, à l'âge record de 15 ans et 175 jours, ce gamin affole les observateurs par la rapidité et la technicité de ses gestes. Buteur lors de ses trois premiers matchs, il ne faut pas longtemps pour que tous les grands clubs du Royaume ne se l'arrachent. A l'époque, son coach Harry Redknapp dit de lui : « Quand on les qualités qu'il a, le ciel est la seule limite. »Arsène Wenger et Arsenal remporte la course à la signature du petit génie, et Walcott signe, après seulement 14 apparitions en Championship, chez les Gunners en janvier 2006. Le montant du transfert, faramineux pour un jeune de 16 ans, s'élève à 7.3M€. Une somme pouvant augmenter jusqu'à 17.5M€ en fonction de clauses d'apparitions en club et en équipe nationale anglaise.Sous la protection du manager français, qui tient à le maintenir à l'écart de l'agitation des médias, Walcott progresse tranquillement avec la réserve d'Arsenal. Le 19 août 2006, il fait ses grands débuts en championnat anglais face à Aston Villa, quelques semaines avant de devenir le plus jeune joueur de l'histoire du club à jouer en Ligue des Champions face au Dinamo Zagreb, battant un record jusque là détenu par son coéquipier Cesc Fabregas.Titularisé pour la première fois à domicile face à Watford le 14 octobre 2006, il reçoit le prestigieux titre de Jeune Personnalité Sportive de l'année décerné par la BBC. Récompense méritée après une année folle qui, outre son transfert, l'avait vu être à la surprise générale inclus dans les 23 Anglais de Sven-Göran Eriksson pour le Mondial allemand. Walcott n'avait alors pas encore effectué une apparition avec l'équipe une d'Arsenal.Quelques jours plus tard, il effectuait ses grands débuts avec le maillot aux Trois Lions, en rentrant en jeu face à la Hongrie (3-1), à l'âge record de 17 ans et 75 jours.Enorme espoir pour l'avenir, Walcott a enfin marqué son premier but pour Arsenal lors de la finale de Coupe de la League perdue face à Chelsea cette année (1-2).Toujours muet en Premiership, il ne fait pourtant aucun doute que le club londonien tient en ce grand fan de Liverpool le successeur de son canonnier Thierry Henry.