Nom de naissance Boulay
Nationalité Français
Genre Homme
Avis

Biographie

Steevy Boulay est un chroniqueur de télévision et de radio né le 19 février 1980 à Lille. Célèbre depuis sa participation à Loft Story en 2001, il collabore désormais avec Laurent Ruquier.Sa mère Zorah et son père Daniel se séparent lorsque Steevy n’a que quatre ans. Un peu perturbé par cette séparation, il tisse une relation privilégiée avec sa mère et sa sœur, Aurélie. Avec ces dernières, ils vivent dans une certaine précarité sans pour autant être malheureux.Toujours à l’écart de ses camarades de classe, Steevy Boulay est un élève plutôt solitaire et tout juste moyen. Cependant, les arts plastiques, le français et l’histoire-géographie sont ses matières de prédilection. Avec le dessin, il développe son sens de créativité dont il se sert en tant qu’homme de théâtre.À l’adolescence, Steevy Boulay décide de partir à la découverte d’autres pays et d’autres cultures. En 1999, il part à Londres et après six mois passés dans la capitale britannique, il décide de rentrer en France où il commence à travailler comme barman dans une discothèque du Mans.En avril 2001, les téléspectateurs de M6 le découvrent dans l’émission de télé-réalité Loft Story, présentée par Benjamin Castaldi. Il fait partie des derniers candidats à sortir du jeu, qui sera remporté par Loana et Christophe.Après Loft StoryInvité à une émission sur Europe 1, Steevy Boulay tape dans l’œil de Laurent Ruquier. Ce dernier l’intègre dans sa bande sur Europe 1, avant qu’il ne devienne chroniqueur dans On a tout essayé, entre 2003 et 2007 sur France 2. Il sera, à plusieurs reprises, chahuté par ses collègues pour ses réflexions jugées naïves, mais Steevy, qui a appris à jouer avec son image, est loin d'être aussi stupide qu'on voudrait bien le croire.Il fait ses premiers pas dans le monde du théâtre en jouant dans la pièce La Presse est unanime, écrite et mise en scène par Laurent Ruquier, en interprétant un attaché de presse. Après le succès de cette dernière pièce, Steevy Boulay enchaîne avec Le p’tit trésor, aux côtés de Princess Erika et Vincent Azé.Depuis, c’est une vraie histoire d’amour entre le comédien et le théâtre : "J’y ai découvert une incroyable passion et j’avoue ressentir un manque énorme quand je ne suis pas sur les planches". Début 2008, il apparaît dans l’émission de Laurent Ruquier On n’a pas tout dit, toujours sur France 2. La même année, Steevy Boulay prend part à un épisode de la série Sous le soleilEn 2009, il retrouve les planches pour la pièce Ma femme est folle de Jean Barbier, sur une mise en scène de Jean-Pierre Dravel.En 2010, continuant à officier aux côtés de Laurent Ruquier pour son émission On va s'gêner sur Europe 1, il accepte la proposition de NRJ 12 pour participer aux Anges de la télé-réalité. Cette même année, il rejoint également Jean-Marc Morandini sur Direct 8 pour l'émission Morandini ! Seulement, des dissensions entre les deux hommes mettent rapidement un terme à cette collaboration.Durant l'année 2012, il retrouve Jean-Pierre Dravel pour la pièce Les Amazones tout en continuant de participer régulièrement à l'émission On va s'gêner. En 2013, c'est avec sa participation dans l'émission de TF1 Splash : le grand plongeon, que les téléspectateurs devaient le retrouver à l'écran, seulement, un léger accident durant les entraînements l'oblige à abandonner avant même la première émission.Vie privéeDu côté de sa vie privée, Steevy n'a jamais caché son orientation sexuelle. Comme ses partenaires d'On va s'gêner Christophe Beaugrand et Laurent Ruquier, Steevy assume pleinement son homosexualité. D'ailleurs, son physique avantageux en fait l'une des icônes gay de l'hexagone.Mais Steevy a aussi ses convictions. En effet, en 2006, il rejoint l'UMP et soutient publiquement la candidature de Nicolas Sarkozy. Il est d’ailleurs raillé par Les Guignols de l'info qui en profitent pour lui créer une marionnette. Une sorte de consécration en somme. Néanmoins, en 2012, lors de l'élection présidentielle, il prend ses distances avec l'UMP puisqu'il explique après l'élection, sur l'antenne d'Europe 1, qu'il n'a plus sa carte de l'UMP.

Stars associées