Stanley Donen
Avis: 
Date de naissance: 
12 avril 1924 (âge : 93 ans)
Nationalité: 
Américain
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Stanley Donen est un danseur, chorégraphe, réalisateur, scénariste et producteur américain, né le 13 avril 1924 à Columbia aux États-Unis.Sa première passion est la danse, qu’il commence à pratiquer dès l’âge de dix ans. Après avoir étudié en Caroline du Sud, il se lance dans la comédie musicale à Broadway et joue, dès l’âge de seize ans, dans la revue Pal Joey de George Abbott en 1940. C’est pour lui l’occasion de rencontrer Gene Kelly avec qui il collabore sur plusieurs projets. Douze années les séparent et Stanley Donen le considère comme un grand frère. Ce dernier lui propose de l’assister sur la mise en scène du spectacle Best Food Forwards en 1941. Stanley Donan est chorégraphe pour la version filmée en 1943, et y tient un petit rôle.Il devient assistant-chorégraphe de la plupart des films musicaux dans lesquels joue son ami, la plupart produits par Arthur Freed, tels que La Reine de Broadway en 1944 (réalisé par Charles Vidor), Escale à Hollywood en 1945 (réalisé par George Sidney) et Match d’amour en 1949 (réalisé par Busby Berkeley). Dans Escale à Hollywood, il signe la célèbre scène entre Gene Kelly et la souris Jerry.Durant cette période, Stanley Donen intègre la section musicale de la MGM, appelée la Freed Unit en tant qu’assistant-chorégraphe et fait connaissance avec les grands noms du music-hall. Stanley Donen se construit petit à petit un nom dans le milieu et Arthur Freed lui propose ainsi qu’à son ami Gene Kelly de se tourner vers la réalisation.C’est le début des comédies musicales novatrices en terme de technique et de créativité. En 1949, Donen co-réalise la grosse production Un jour à New York avec Gene Kelly, qui rassemble à l’affiche le même Gene Kelly, Franck Sinatra et Betty Garrett. Tirée du scénario d'Adolph Green et évoluant sur les musiques de Léonard Bernstein, ce film révolutionnaire d’un point de vue technique, avec les caméras transportées en extérieur, est une réussite.Stanley Donen réalise en 1950, cette fois seul, la comédie musicale Mariage Royal, dans laquelle on peut voir Fred Astaire dansant sur les murs d’une chambre ou encore avec un porte-manteau. Chantons sous la pluie, qu’il coréalise de nouveau avec Gene Kelly en 1952, est une référence du genre et devient la plus grande comédie musicale de tous les temps.Polyvalent, Donen s'essaye à la comédie en 1952 avec Love is better than ever, pour laquelle il dirige Larry Parks et Elizabeth Taylor.Stanley Donen, d’un tempérament discret, est quelque peu gêné par sa forte exposition et le succès tapageur qu’il connaît. Il décide de se tourner vers des productions moins importantes et réalise en 1953 le film Donnez-lui une chance et en 1954 Les sept femmes de Barberousse. Ce film, dans lequel Donen filme ses scènes en cinémascope, est un triomphe.Une année plus tard, en 1955, il décide de travailler de nouveau avec la Freed Unit et Gene Kelly pour tourner Beau fixe sur New York. Ce film, qui est la suite de leur premier succès Un jour à New York, ne rencontre pas le succès escompté et marque la fin de la collaboration entre Stanley Donen et le producteur Arthur Freed. Il collabore alors avec George Abbott et Bob Fosse sur des reprises de revues musicales de Broadway comme Pique-nique en Pyjama et Damn Yankees en 1957. La même année, il réalise le film Drôle de frimousse avec Audrey Hepburn et Fred Astaire dans les rôles principaux. Drôle et aérien, quoique empreint de mélancolie, Donen s'applique à éclater les limites du genre. Toujours est-il que les comédies musicales, ou « musicals », sont à ce moment-là moins à la mode et ses films, malgré leur qualité, ne sont pas des succès.Stanley Donen s’exile en Angleterre et débute la deuxième partie de sa carrière, qu’on appellera sa période anglaise. Se rapprochant des goûts du public, il se tourne vers la comédie romantique et débute en 1960 avec de petits films comme Chérie recommençons et Ailleurs l'herbe est plus verte. C’est quelques années plus tard qu’il renoue avec le succès lors de la sortie des films Charade en 1963 (un des fleurons de la comédie policière) avec Audrey Hepburn et Cary Grant, puis Arabesque en 1966, avec Sophia Loren et Gregory Peck. Son dernier grand succès est le film Voyage à deux en 1967, qui décrit un mariage raté, avec dans les premiers rôles Audrey Hepburn et Albert Finney, comédien issu du théâtre.Pour ce film, Stanley Donen a reçoit la récompense du meilleur réalisateur au San Sebastián Film Festival. Audrey Hepburn est nommée aux Golden Globe Awards pour la meilleure actrice et Henry Mancini pour la meilleure musique. Frederic Raphael est nommé pour l'Oscar du meilleur scénario original.Toujours en 1967, il revisite dans un style délirant le mythe de Faust dans Fantasmes puis explore les tourments d'un couple homosexuel vieillissant dans L'Escalier en 1969.Stanely Donen réalise par la suite encore quelques films, dont en 1978 sa dernière comédie musicale, Folie Folie, mais le genre est définitivement passé de mode. Il travaille aussi pour le petit écran comme conseiller et participe à des reportages sur les comédies musicales d’après-guerre.En 1998, il reçoit un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière et, en 2004, un Lion d’honneur à l’occasion de la 61e Mostra de Venise.

Films réalisés par Stanley Donen

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues