Nom de naissance Sollima
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur, Scénariste
Avis

Biographie

Représentant du western spaghetti, Sergio Sollima a marqué le cinéma italien avec des films tels que Colorado ou encore Il était une fois en Arizona.Né le 1er avril 1921 à Rome, Sergio Sollima n'avait pas pour vocation de réussir dans le milieu du septième art. Bien loin des plateaux de tournage, c'est dans un tout autre monde qu'il commence sa carrière. Après la seconde Guerre Mondiale, il travaille comme journaliste avant de se tourner vers le monde de la comédie. Il s'intéresse dans un premier temps au cinéma comme critique, avant de prendre sa plume pour écrire des pièces de théâtre puis des scénarios. Une nouvelle vocation qu'il démarre dans les années 50, en plein boom du péplum dans les salles obscures. Il signe son premier scénario pour Luigi Comencini (Les Volets clos) en 1951 et joue les assistants réalisateurs en 1954 sur le tournage de Terra Straniera de Sergio Corbucci. Scénariste réputé, il collabore avec Guido Malatesta (Goliath contre les géants), Domenico Paolella (Le Secret de l'épervier noir) ou encore Gianfranco Paolini (Hercule se déchaîne).Derrière la caméraEn 1962, il passe pour la première fois derrière la caméra pour mettre en scène un des sketchs du film Les Amours difficiles. C'est dans le western spaghetti qu'il se fait véritablement un nom comme réalisateur. Il brille avec Colorado (1966), Il était une fois en Arizona (1967) ou encore Saludos, hombre (1968). Dans les années 1970, il abandonne le genre qui a fait son succès. Oublié le western spaghetti, il se tourne vers les thrillers et dirige Charles Bronson dans La Cité de la violence (1970). Il enchaîne avec Le Diable dans la tête (1972) et La Poursuite implacable (1973) avant de trouver un nouveau souffle sur le petit écran. Il débarque à la télévision en mettant en scène la minisérie Sandokan en 1976. Il s'attaque ensuite à une poignée de téléfilms et des miniséries. Sans pour autant tourner le dos au cinéma. Il sort ainsi dans les salles obscures Il Corsare nero en 1973, Passi d'amore en 1989 et Berlin 39' en 1993. Il arrête sa carrière après un dernier téléfilm diffusé en 1998 : Il figlio di Sandokan. Retiré du monde du cinéma, Sergio Sollima s'est éteint le 1er juillet 2015 à Rome à l'âge de 94 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1976 Le Corsaire Noir Réalisateur -
1973 La Poursuite Implacable Réalisateur, Scénariste -
1970 La Cité De La Violence Réalisateur, Scénariste -
1968 Saludos Hombre Réalisateur, Scénariste -
1967 Le Dernier Face-à-Face Réalisateur, Scénariste -

Dernières News

Le Dernier face-à-face ressort dans une édition collector

Le western de Sergio Sollima avec Gian Maria Volontè et Tomás Milián s'offre une édition bien calibrée.

Stars associées