Genre Homme
Avis

Biographie

Saint Augustin naît dans la province romaine de Numidie (l'actuelle Algérie) le 13 novembre 354, d'une mère chrétienne et d'un père païen. Il se rend à Carthage à l'âge de seize afin de parfaire son éducation, et délaisse la religion de sa mère pour se consacrer à la rhétorique. Il prend très tôt une concubine qui lui donne un fils, et enseigne l'éloquence et la rhétorique à Carthage en 375. Il part ensuite pour Rome avec sa famille, mais ne trouvant pas le poste qu'il espérait, s'établit à Milan. L'évêque de la ville, Saint Ambroise, le convainct de revenir à la religion chrétienne. Augustin répudie sa compagne et son fils, et se dit touché par la grâce peu après alors qu'il entretenait une conversation avec l'un de ses étudiants. Il décide de mener une vie d'ascète, et se retire dans une villa en compagnie de sa mère, son fils, son frère et quelques amis. En 387, Saint Ambroise le baptise, et dès l'année suivante, Saint Augustin revient en Afrique du Nord, où pour défendre sa religion retrouvée, il écrira un grand nombre de traités philosophiques et métaphysiques, et de sermons s'opposant fortement aux hérésies contemporaines. En 395, il est fait évêque d'Hippone où il restera jusqu'à son dernier jour. Il écrira deux règles, l'une pour le monastère de Thagaste, la seconde pour le clergé séculier d'Hippone. Le 24 août 410, les Goths mettent à sac Rome : Augustin s'appuie sur cet événement pour exposer la signification du christianisme et de l'histoire dans « La Cité de Dieu ». Il meurt vingt ans plus tard, le 28 août 430 dans Hippone assiégée. Premier grand théoricien de l'histoire du christianisme, les écrits d'Augustin se caractérisent par un néo-platonisme qui s'oppose à la théorie cyclique de Platon en considérant que l'histoire est pourvue d'un début et d'une fin. Saint Augustin influencera toute la pensée chrétienne médiévale, ainsi que les réformateurs Calvin et Luther, et plus tard, les jansénistes. Ses Confessions, récit d'une reconversion, est l'un des premiers exemples d'autobiographie au sens moderne du terme.